Mouscron: l’assureur Philippe Biancato est décédé ce samedi

Un homme sportif qui avait un sacré sens des affaires.
Un homme sportif qui avait un sacré sens des affaires. - Y.C.

L’homme, âgé d’une soixantaine d’années, connaissait ces dernières semaines des problèmes d’ordre cardiaque. Son état se serait détérioré en début de semaine et il a été admis dans un hôpital espagnol où il est décédé ce samedi entouré de sa famille.

Ses amis proches disent de lui qu’il était un homme très actif, sportif avec un sacré tempérament.

C’est lui qui, après le décès de son papa, Eloi Biancato qui a fondé la société d’assurances du même nom en 1948, a repris le flambeau en 1974.

Quatre ans plus tard, il crée un département immobilier qui s'occupait surtout de location. Connaissant une belle réussite dans ses affaires, Philippe Biancato décide de se lancer dans la construction d'immeubles de luxe en 1989. Depuis 1995, il a ouvert un département « SYNDIC D'IMMEUBLES » et gère une trentaine de buildings en copropriété. Il reprend aussi tous les syndics actuellement gérés par des non professionnels (depuis la loi du 02/06/2010). Philippe Biancato poursuit également ses missions de courtage en vendant également des bâtiments construits par des promoteurs. Une vie de businessman rondement menée

A sa famille, à ses amis, la rédaction de Nord Eclair adresse ses plus sincères condoléances.

Notre sélection vidéo