Abonnez-vous pour 1€

Mike explique comment il a réussi à prendre sa retraite à 24 ans: «Le plus dur, ce n’est pas la théorie, c’est la pratique!» (vidéo)

Vidéo
Mike explique comment il a réussi à prendre sa retraite à 24 ans: «Le plus dur, ce n’est pas la théorie, c’est la pratique!» (vidéo)
Facebook

FIRE, pour Financial Independence and Retire Early (en français, indépendance financière pour une retraite anticipée), c’est le nom que Mike Rosehart a donné à son propre programme, qui lui a permis d’arrêter de travailler dès l’âge de 24 ans. Il profite désormais d’une vie tranquille avec sa compagne Alyse, âgée de 28 ans et leurs deux enfants Emma et Arielle. « Le secret, c’est de dépenser moins, d’économiser plus et de maximiser les retours sur la différence », explique le jeune homme.

Dès 2010, l’idée de prendre sa retraite le plus tôt possible émerge dans l’esprit de Mike, alors qu’il étudie à Ontario au Canada. Il s’inspire alors d’un livre de l’astrophysicien Jacob Lund Fisker : « Sa thèse était que n’importe qui pouvait prendre sa retraite en cinq ans. J’ai alors réalisé que ce qui rend heureux, c’est la capacité de faire ce que l’on veut. Le plus dur, ce n’est pas la théorie, c’est la pratique ! » Le jeune homme qui démarre ses études, décide de travailler à temps plein dans le même temps, tout en obtenant des bourses d’études.

Des débuts difficiles

« J’ai commencé avec un salaire minimum, mais j’ai eu un meilleur boulot l’été d’après. J’ai économisé de façon très agressive », témoigne-t-il. En effet, Mike tente d’épargner partout où c’est possible, même si son propre confort est affecté. Ainsi, il vit seul dans un appartement extrêmement petit, puis emménage avec sa compagne et trouve un autre studio avec le strict minimum, partageant même le wi-fi avec ses voisins.

À 19 ans, Mike dispose d’assez d’argent que pour acheter une maison avec Alyse et ils trouvent la maison la moins chère de la ville. Ils louent chacune des pièces à un locataire différent et vivent eux-mêmes dans la maison. Au total, ils vivent à six au même endroit mais épargnent de l’argent malgré le coût des études et le crédit de la maison. Lorsqu’ils obtiennent leur diplôme, ils n’ont plus de dettes et ont déjà un compte en banque bien fourni.

Facebook

Une indépendance bien méritée

Mike prend alors un job en consultance tandis qu’Alyse travaille en tant que designeuse graphique. Ils vivent du salaire d’Alyse et mettent de côté celui de Mike, ce qui leur permet d’acheter 10 propriétés en trois ans. En février 2017, le jeune homme décide finalement de remettre sa lettre de démission, ce que sa compagne fera également quelques mois plus tard. « Mon boss a cru que je vivais une crise et m’a proposé de revenir dans quelques mois », rigole-t-il. Désormais, chaque mois, le couple dispose de 2.000 € de rentrées régulières par mois, en plus de tout l’argent qu’ils mettent de côté.

Facebook

« Nous allons en Floride fin janvier et nous avons été au Brésil plus tôt cette année en vacances. Nous trouvons toujours les bons plans pour ne pas trop dépenser. Certaines personnes dépensent 7.000 euros pour leur voyage à Disney, mais comme je cherche toujours les promos, cela nous a coûté environ 1200 euros », explique-t-il. Désormais, le jeune homme raconte son histoire et comment appliquer le programme FIRE sur une chaîne YouTube et a même lancé un programme de mentorat.

Notre sélection vidéo