Abonnez-vous pour 1€

Sept migrants interpellés à Froyennes et Lamain

13 migrants près du parking autoroutier de Lamain.
13 migrants près du parking autoroutier de Lamain. - B.L.

Les forces de l’ordre ont effectué une opération dans un camp de migrants à Froyennes, ce mercredi vers 10h. « Nous savions qu’il y avait une quinzaine de tentes dans la cuvette de l’embranchement de l’autoroute de Froyennes. Les forces de l’ordre ont mené une opération programmée mais à leur arrivée, il n’y avait que quatre personnes sur place et la plupart des tentes étaient vides », indique Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi.

Pensant trouver bien plus de monde, les forces de l’ordre avaient déployé de gros moyens humains puisque pas moins de 34 personnes ont été mobilisées. « Il y avait 10 policiers de la zone de police du Tournaisis, avec un renfort de quatre policiers de la police fédérale des autoroutes, deux personnes de la police des chemins de fer, neuf renforts de la réserve fédérale et quatre personnes de la team spécialisée en matière de migrants. Les polices des chemins de fer et des autoroutes étaient là car nous avions la crainte que des personnes ne tentent de s’échapper via les voies de chemin de fer ou via l’autoroute mais ça n’a pas été le cas ».

Le SPW s’est rendu sur place pour l’évacuation des tentes, ainsi que trois personnes de l’Office des étrangers.

Les quatre personnes interpellées ont été emmenées dans les locaux de la police fédérale à l’Avenue de Maire pour un relevé d’empreintes et pour être auditionnés. Ils ont ensuite été emmenés par l’Office des étrangers. Ce mercredi soir, deux des quatre personnes avaient été relaxées dans aucune mesure. Nous n’avons pas d’information sur leur nationalité.

13 migrants à Lamain

Une autre interpellation de migrants a eu lieu quelques heures plus tôt, dans la nuit de mardi à mercredi à 4h du matin, à hauteur du parking de l’autoroute de Lamain. « La police passait par là car elle avait été avisée pour autre chose et en passant, les policiers ont vu des ombres à proximité d’un camion. Ils sont intervenus. Il s’agissait en fait de 13 migrants qui essayaient de monter à bord d’un camion ukrainien garé dans un petit chemin. Le chauffeur dormait et il ne s’est pas rendu compte de ce qu’il se passait. Durant l’intervention de la police, certaines personnes ont réussi à prendre la fuite et la police a arrêté trois personnes, dont une personne de nationalité italienne ».

Ces deux interpellations de migrants à quelques heures d’intervalle sont le fruit du hasard et n’avaient rien à voir entre elles.

Notre sélection vidéo