Abonnez-vous pour 1€

À deux jours du Clasico contre le Standard, Nacer Chadli se livre: «Ce serait absurde de dire qu’Anderlecht peut être champion»

Depuis son arrivée à Anderlecht, Chadli est le maillon fort des Mauves.
Depuis son arrivée à Anderlecht, Chadli est le maillon fort des Mauves. - Photo News

« Pour avoir Marouane Fellaini à Anderlecht, il faudrait vendre le stade ». La boutade sort spontanément de la bouche de Nacer Chadli. Elle illustre bien l’ambiance régnant dans l’une des loges du stade du Sporting où le Diable rouge a pris le temps de poser pour les photographes avant de longuement s’étendre sur tous les sujets entourant sa personne mais également Anderlecht à quelques jours d’un Clasico qui s’annonce très animé en bord de Meuse.

Suite à son récent bilan de deux points sur neuf contre Courtrai, Ostende et Charleroi, Anderlecht a replongé dans une petite crise atténuée par la qualification pour les quarts de finale de la Coupe. « On n’est pas dans une situation confortable avec les gros matches qui arrivent », admet Chadli. « Ce serait absurde de dire qu’Anderlecht peut être champion. Aujourd’hui, on cherche surtout de la stabilité. »

►►► Son début de saison, la situation du Sporting, son avenir: Nacer Chadli se livre.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo