Abonnez-vous pour 1€

Décès de la romancière à succès Nicole de Buron, à l’origine du feuilleton «Les Saintes Chéries»

Décès de la romancière à succès Nicole de Buron, à l’origine du feuilleton «Les Saintes Chéries»
Isopix

« Nicole de Buron s’est éteinte mercredi 11 décembre 2019 », a indiqué dans un communiqué l’agence ComProd qui s’occupe notamment de la communication de la Compagnie des Bateaux-Mouches dirigée par la fille de Nicole de Buron, Charlotte Bruel.

Née en janvier 1929 à Tunis, Nicole de Buron avait commencé sa carrière comme journaliste à Marie Claire avant de se tourner vers l’écriture romanesque.

Ses livres ont connu un grand succès populaire dans les années 1960. Son roman « Sainte Chérie » (1964) fut adapté pour la télévision l’année suivante sous le titre « Les Saintes Chéries » avec Micheline Presle et Daniel Gélin. Le feuilleton fut diffusé de 1965 à 1970.

Scénariste et dialoguiste, Nicole de Buron avait écrit deux autres séries télévisées (« Qui c’est ce garçon ? », 1987 et « C’est quoi ce petit boulot ? », 1991).

Dans les années 1970, elle avait signé le scénario de plusieurs longs-métrages dont deux films de Gérard Pirès : « Erotissimo » avec Annie Girardot et « Elle court, elle court la banlieue » avec Marthe Keller et Jacques Higelin. En 1978, elle avait elle-même réalisé « Vas-y maman » une nouvelle fois avec Annie Girardot.

Elle était mariée à Jean Bruel (1917-2003), fondateur de la Compagnie des Bateaux-Mouches, avec qui elle a eu deux filles.

Nicole de Buron fut décorée du Mérite Agricole pour la qualité d’exploitation de son domaine agricole La Flassane près de Limoux à Castelreng (Aude) où elle doit être inhumée.

Notre sélection vidéo