Abonnez-vous pour 1€

Vercauteren avant le Clasico entre Anderlecht et le Standard: «On connaît leurs capacités et l’apport du public de Sclessin» (vidéo)

Vidéo
©Photonews
©Photonews

L’heure du Clasico du championnat de Belgique a sonné. Ce dimanche, dans le cadre de la 19e journée de Pro League, Anderlecht se déplace au Standard. Une affiche au sommet qui mettra aux prises des Rouches troisièmes au classement et des Mauves qui naviguent à la 11e place avec douze points de moins. Pour le club bruxellois, c’est donc un déplacement très périlleux qui s’annonce.

« On connaît bien ce que le public de Sclessin apporte au Standard et la capacité des joueurs », a expliqué Franky Vercauteren en conférence de presse ce vendredi. « Mais c’est une raison comme une autre pour expliquer nos difficultés ces dernières années à gagner là-bas. C’est un match un peu spécial, dans un stade chaud, avec une atmosphère particulière. Mais ça fait partie du football. Je préfère jouer dans ces circonstances-là que dans d’autres. Les jeunes n’ont pas à avoir peur de cette ambiance. Ils doivent gérer certaines choses différemment, certes, mais on va en parler avec eux sans non plus trop s’y attarder. »

Kompany et Chadli toujours incertains

Anderlecht affrontera une équipe qui aura probablement à coeur de remonter le moral à ses supporters suite à l’élimination en Europa League. « Le Standard sera le Standard qu’on connaît », a commenté le T1 des Mauves. « Il y a sûrement une certaine déception pour eux, mais entourée probablement de confiance vu leur bon parcours en Coupe d’Europe et la proximité de la qualification. Ce match n’aura pas une influence négative sur eux. Et souvent, quand on reçoit un coup sur la tête, on est capable de réagir. »

Côté liégeois, Mehdi Carcela et Paul-José Mpoku ne seront pas sur le terrain dimanche. Un paramètre auquel Vercauteren n’apporte que peu d’attention. « On joue contre le Standard, pas l’un ou l’autre joueur. C’est toujours dommage pour un entraîneur de ne pas pouvoir faire appel à toute sa sélection. Mais ces absences, ça ne change pas les choses. Il y a des absents et des blessés des deux côtés. Il y aura d’autres joueurs sur la pelouse, avec des profils différents. »

Et en effet, du côté du Sporting, Vincent Kompany et Nacer Chadli notamment restent encore incertains. « Ils ont fait une partie de l’entraînement, sous contrôle. Aucune décision n’a encore été prise. On ne prendra pas le risque de les perdre à nouveau. »

Quant à la fameuse lettre ouverte publiée par le club jeudi soir, expliquant son projet et ses ambitions jusqu’à la saison 2021-2022, Vercauteren n’a fait qu’un unique commentaire : « Je suis à 100 % derrière cette lettre. »

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo