Abonnez-vous pour 1€

L’arrêt de travail à l’Athénée Andrée Thomas à Forest dégénère: des étudiants lancent des pétards sur les enseignants et mettent le feu aux ordures

L’arrêt de travail à l’Athénée Andrée Thomas à Forest dégénère: des étudiants lancent des pétards sur les enseignants et mettent le feu aux ordures
S.P.

Le mardi 3 décembre dernier, la police était appelée par la direction de l’Athénée Andrée Thomas de Forest pour gérer une action de protestation des élèves, qui entendaient dénoncer la mauvaise gestion administrative de leur école, une revendication portée de longue date par le corps enseignant.

Si différentes rencontres ont été organisées à compter du jeudi suivant l’incident pour déterminer un plan d’action afin d’organiser une reprise des cours sereine, les problèmes n’ont pas été réglés et une grande majorité du personnel de l’athénée avait décidé de marquer un arrêt de travail d’une heure autour du temps ce midi vendredi.

Une action initialement pacifique. « Les débordements de certains étudiants ont recommencé. Plusieurs d’entre eux ont mis le feu à une poubelle et jeté des pétards sur les enseignants. Nous ne nous sentons plus en sécurité ici », explique un enseignant à nos confrères du Laatste Nieuws.

Cependant, les enseignants n’ont pas l’intention d’en rester là après ce énième incident. « Nous prévoyons d’interpeller Caroline Désir (PS), ministre francophone de l’enseignement primaire et secondaire. Ce n’est vraiment plus possible. » Les élèves étaient toujours présents dans l’école sous la supervision du préfet de l’école au moment d’écrire ces lignes.

Notre sélection vidéo