Abonnez-vous pour 1€

«Spécimens parasites, qu’ils aillent en enfer»: quand l’échevin PS de Neupré, Benoît Hons, insulte les gens du voyage sur Facebook

«Spécimens parasites, qu’ils aillent en enfer»: quand l’échevin PS de Neupré, Benoît Hons, insulte les gens du voyage sur Facebook
D.R.

« Spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes… » : voilà comment Benoît Hons, l’échevin socialiste de la commune de Neupré, en province de Liège, qualifie les gens du voyage pendant son séjour à Séville, en Espagne. L’information est rapportée par nos confrères de RTL, qui ont été alertés par un lecteur, choqué de la publication de l’échevin.

Le message a été posté samedi vers 18h sur son compte Facebook. Benoît Hons a visiblement été victime d’un vol lors de son voyage en Espagne, une mésaventure que l’échevin attribue aux gens du voyage.

« La magnifique place d’Espagne gardera pour moi un goût amer. Me faire voler mon sac à dos, mes cartes de banque et d’identité, de l’argent et mes lunettes… par ce que les romantiques appellent les « gens du voyage », spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes voire dans leurs grosses Mercedes… cela me fait ?? (ndlr : smiley vomissant). Je pense aux terrains que les communes mettent à leur disposition, avec eau et commodité pour leur immonde « fécalité ». Je pense à leurs fausses larmes fétides et à la seule chose de valeur dans cette « espèce » : leurs dents en or. Qu’ils aillent en enfer et je suis disposé à leur montrer le chemin le plus direct ».

L’homme politique a, depuis, supprimé la publication litigeuse. Mais continue de poster des souvenirs de ses vacances sur le réseau social, en mentionnant encore les « gens du voyage ». Contacté par nos confrères de RTL, l’échevin ne verrait pas le problème dans sa publication Facebook. « J’ai posté un message de tristesse par rapport à la situation. Je ne pense pas être agressif par rapport à une communauté ou à des personnes. Je suis simplement dans la tristesse de voir que par rapport à des personnes dont on sait bien qu’elles posent un problème, que ce soit aux touristes ou même aux Espagnols, on ne prenne pas des mesures adéquates d’éloignement ou de protection des touristes »

Ce dimanche matin, après l’évocation de l’affaire dans les médias, l’échevin de Neupré a réagi sur son propre compte Facebook. Benoît Hons justifie ses propos « sous le coup de la fatigue, de l’émotion et de la grande difficulté de s’orienter sans lunettes de vue ». Il a ensuite présenté ses excuses « à toutes les personnes offensées dans leur identité, leur culture et leur mode de vie ».

Notre sélection vidéo