Le Comité des gens du voyage porte plainte contre l’échevin Benoît Hons

Le Comité des gens du voyage porte plainte contre l’échevin Benoît Hons

L’échevin PS en charge du Tourisme et de l’Enseignement s’est fait voler ses affaires lors d’un voyage à Séville, en Espagne. Sur Facebook, il a accusé les gens du voyage d’être à l’origine de ce vol, les qualifiant notamment de « spécimens parasites, vivant du vol et pondant leur engeance dans des poubelles roulottes voire dans leurs grosses Mercedes… »

« Assurément, les propos que j’ai tenus sous le coup de la fatigue, de l’émotion et de la grande difficulté de m’orienter sans lunettes de vue, ont dépassé une juste vue des choses », s’est excusé l’échevin, face à la polémique.

Le Comité belge des gens du voyage ne compte cependant pas en rester là. Son président, Etienne Charpentier, a porté plainte auprès du procureur du Roi et d’Unia, le centre interfédéral pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme.

« Ignominieusement injurieux », le texte en cause « est une incitation à la haine à l’encontre des personnes se considérant, ou étant considérées, comme faisant partie de la communauté dite ’des gens du voyage’ ce qui est le cas de Monsieur Charpentier et des membres de l’association qu’il préside : il rappelle les persécutions dont les membres de cette communauté ont été les victimes tout au long de leur histoire, en particulier sous le régime nazi », souligne son avocat, Me Jean-Marie Dermagne.

Notre sélection vidéo