Abonnez-vous pour 1€

Crâne fracassé, visage lacéré, cerveau touché: à l’hôpital, une victime des crimes antisémites de New York pourrait ne plus jamais se réveiller

Photo
Crâne fracassé, visage lacéré, cerveau touché: à l’hôpital, une victime des crimes antisémites de New York pourrait ne plus jamais se réveiller
Twitter

« Cinq personnes blessées par arme blanche, toutes des juifs hassidiques, ont été transportées vers des hôpitaux locaux », indiquait alors une association.

Aujourd’hui, la famille d’une des victimes a publié une photo sur les réseaux sociaux, où l’on peut constater l’état de santé alarmant de Josef Neumann, défiguré par son agresseur. Ce dernier, un homme de 37 ans, était parvenu à toucher le vieil homme à de multiples reprises, avec trois coups au crâne, un dans la nuque et un autre sur le bras.

L’assaillant, Grafton Thomas, avait exprimé ses idées antisémites dans des écrits personnels, où il faisait référence à la « culture nazie » et dessinait des croix gammées.
L’assaillant, Grafton Thomas, avait exprimé ses idées antisémites dans des écrits personnels, où il faisait référence à la « culture nazie » et dessinait des croix gammées. - AFP

Si la photo est impressionnante, les médecins ne sont pas vraiment plus rassurants : Josef pourrait bien ne plus jamais se réveiller, ou être paralysé à vie. En effet, la lame aurait fracassé la boîte crânienne et pourrait avoir atteint certaines zones du cerveau.

Notre sélection vidéo