Excel Mouscron: Bruno Godeau nage en plein bonheur

Bruno Godeau a le sourire et va tout faire pour le conserver.
Bruno Godeau a le sourire et va tout faire pour le conserver. - S.H.

Arrivés vendredi aux alentours de 16h à Chiclana de la Frontera (Andalousie), les Mouscronnois n’ont pas lésiné sur les efforts en début de stage. Samedi matin, ils ont eu droit à une séance soutenue de deux heures. « C’était un bon entraînement. Le staff a bien fait ça. Les joueurs ont apprécié », confie Bruno Godeau, exemplaire dans l’implication, comme tous ses coéquipiers par ailleurs.

Les Hurlus sont contraints de travailler sans Bernd Hollerbach, resté en Allemagne pour cause de maladie. « C’est Dennis Schmitt, son adjoint, qui prend les choses en main. Nous sommes là pour travailler. Dennis a parlé avec les cadres et les plus anciens du groupe pour dire que rien ne changeait suite à l’absence du coach. Nous devons garder le même état d’esprit que celui affiché depuis le début de la saison. Les joueurs bossent. Sur le plan personnel, je me sens bien physiquement ».

Arrivé à Mouscron en 2017, Bruno Godeau affiche 83 matches au compteur sous le maillot hurlu. Il se rapproche donc de la barre des 100 rencontres. « Ce serait beau de pouvoir l’atteindre. Je dois me donner à fond pour obtenir ma place. Cela fait maintenant deux ans et demi que je défends les couleurs de l’Excel. L’histoire se passe plutôt bien, même si j’ai connu une première année difficile ».

Auteur de trois buts et de trois passes décisives avec Mouscron, Bruno Godeau arrivera en fin de contrat en juin prochain. Si des échos font état d’une possible prolongation de contrat, le défenseur central reste prudent dans ses propos. « Nous sommes toujours en discussions », précise l’intéressé, qui a connu un heureux événement en fin d’année 2019. Il est en effet devenu papa d’une petite Jade. « Ça se passe bien. Les six jours de trêve ont fait du bien et j’ai profité de moments à ses côtés. Les nuits ont été un peu courtes. J’appelle ma femme tous les jours, c’est une dame forte qui doit actuellement veiller seule à notre petite. En stage, je peux me concentrer uniquement sur le football. Ma fille est née avant la venue de Charleroi au Canonnier. J’avais rejoint mes coéquipiers, malgré le fait que je n’avais dormi que deux heures la nuit qui a précédé le match. Mais c’était important pour le coach que je sois là. Je voulais aussi être présent. Avec l’adrénaline, j’étais parvenu à passer au-dessus de la fatigue ».

Suite à la blessure de Joan Campins après seulement 13 minutes de jeu, le joueur qui a connu les Playoffs 1 avec Zulte Waregem et Ostende était monté au jeu. Suspendu contre Malines lors de la dernière journée, il pourra retrouver du rythme dès lundi, lors d’un amical prévu contre Magdeburg (D3 allemande). « C’est bien d’avoir deux matches amicaux à notre programme en stage. Tout le monde pourra recevoir du temps de jeu. Après, nous ne sommes pas très nombreux. Il y a les blessures qui traînent dans l’équipe, » conclut Bruno Godeau.

À noter que Marko Bakic a fait son retour aux entraînements, mais le Monténégrin ne participe pas encore à l’intégralité des exercices.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo