Olivier Deschacht brise le silence sur les conséquences de son départ d’Anderlecht: «J’ai oublié la chose la plus importante, ma famille»

photo news
photo news

Séparé de sa femme Annelien Coorevits depuis l’été dernier, Olivier Deschacht a entamé un nouveau chapitre de sa vie. Tant sur le plan personne que professionnel, puisque le principal intéressé, qui avait défendu auparavant les couleurs d’Anderlecht et Lokeren, évolue maintenant à Zulte Waregem.

Le défenseur belge s’est exprimé dans les colonnes de Humo, le magazine néerlandophone, pour clarifier la situation. « Nous ne sommes pas divorcés. Disons qu’Annelien et moi sommes séparés », a indiqué l’ancien Anderlechtois, alors que sa relation avec Annelien Coorevits a duré pas moins de treize ans. « Quand on m’a mis à la porte d’Anderlecht, je n’ai pas bien réagi. Mon départ était un peu le début de la fin. Parce que j’ai oublié la chose la plus importante, à savoir ma famille. J’en ai payé le prix cher : Annelien est ma vie. Je ne peux pas imaginer qu’un jour je serai avec quelqu’un d’autre. »

Avant d’étayer son propos, toujours pour Humo. « Je ne suis pas parfait. Comme dans toute relation, vous êtes amoureux et fou l’un de l’autre. Vous masquez les défauts de l’autre. En espérant que cela ira mieux. Vous espérez vous-même que la personne ne regarde pas vos défauts. »

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo