Vincent, prof de morale à Estaimpuis, a séquestré, ligoté et violé une jeune fille dans un box pour chevaux: il devait être libéré jeudi…

Vincent Hubaut aurait dû être libéré jeudi.
Vincent Hubaut aurait dû être libéré jeudi. - Bernard LIBERT

La chambre de protection sociale du tribunal d’application des peines a rendu jeudi un jugement décidant d’interner Vincent Hubaut. Les experts sont formels : il y a eu un basculement dans l’esprit du condamné.

Le 29 décembre 2012, Vincent Hubaut avait enlevé une jeune fille, mineure, à Mouscron. Amoureux de cette gamine, le professeur de morale l’avait emmenée dans un centre équestre à Estaimpuis où elle avait été retrouvée, ligotée, dans un box pour chevaux.

► Plus d’informations sur www.nordeclair.be