Abonnez-vous pour 1€

Dakar 2020: la 8e étape annulée chez les motos et les quads après le décès de Paulo Gonçalves

EPA
EPA

La direction de course du Dakar a décidé dimanche d’annuler la 8e étape lundi à la suite du décès de Paulo Gonçalves. Le pilote portugais s’est tué dimanche au guidon de sa moto, lors de la 7e étape qui reliait au lendemain de la journée de repos la capitale Ryad à Wadi Al-Dawasir, en Arabie saoudite.

Ce terrible incident « a provoqué une immense vague d’émotion dans toute la caravane du Dakar et particulièrement parmi l’ensemble des pilotes moto du rallye », peut-on lire dans le communiqué officiel du célèbre rallye-raid.

« Figure emblématique du Dakar, Paulo bénéficiait d’un très grand respect de la part des plus expérimentés d’entre eux et de ceux moins aguerris auxquels il servait d’exemple. Après les avoir rencontrés et en concertation avec toute la famille moto du Dakar, les organisateurs ont décidé d’annuler la 8e étape en boucle de Wadi Al-Dawasir, afin de respecter la douleur et le recueillement des pilotes venant de perdre un ami. »

Dimanche, Gonçalves a chuté au km 276 d’une étape qui en comportait 741. Les organisateurs ont expliqué que le Portugais était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée de l’équipe médicale. Après une tentative de réanimation qui a duré près de trente minutes, il a été héliporté vers l’hôpital, où son décès a été constaté.

Âgé de 40 ans, Gonçalves, qui pilotait une Hero 450, disputait son 13e Dakar depuis 2006. Présent à quatre reprises dans le top 10, son meilleur classement final était une 2e place en 2015 en Amérique du Sud à 16 minutes 53 secondes de l’Espagnol Marc Coma. Il avait été sacré champion du monde des rallyes tout terrain en 2013.

Notre sélection vidéo