Un douanier belge suspendu: il a diffusé des vidéos anti-musulmans, homophobes et complotistes!

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Belga image

Il avait sa propre chaîne YouTube sur laquelle il diffusait et partageait de nombreuses vidéos dans lesquelles il citait des textes bibliques mais aussi des théories complotistes. Ce douanier belge, suivi par « un petit millier d’abonnés » et parlant plusieurs langues (dont l’arabe, l’anglais, le russe…), se présentait comme « prédicateur chrétien indépendant ».

Fin de semaine dernière, celui-ci a donc été suspendu par le Service public Finances, comme le rapporte ce lundi la RTBF. Cette décision fait suite à une enquête menée après la diffusion d’une vidéo en particulier, postée après les attentats de Bruxelles et de Paris, dans laquelle il invitait les musulmans à renier leur religion pour embrasser le christianisme. Il taxait notamment l’islam de « fausse religion ». «L’islam promeut et excuse la pédophilie (...). Mohamed lui-même était pédophile», déclare-t-il dans cette vidéo, ajoutant peu après que les Églises catholiques ou protestantes font la promotion de l’homosexualité, «une abomination».

Le compte Youtube présente également des vidéos complotistes remettant en cause la version officielle des attentats du 11 Septembre 2001 contre les tours WTC à New York.

Au moment de cette vidéo, l’homme n’était pas encore en service. « L’intéressé est un nouvel agent du SPF Finances, entré en service début janvier », explique la porte-parole du ministère à nos confrères. Mais devant les différentes vidéos, où il affiche également des opinions « extrêmes sur l’homosexualité », la décision de le suspendre était inévitable. « Devant les faits nouveaux dont le SPF Finances a pris connaissance, relatifs au passé de l’intéressé, faits qui sont contraires à la dignité et à la neutralité attendue d’un fonctionnaire fédéral, le SPF Finances a décidé de suspendre l’agent jusqu’à nouvel ordre. Les conséquences disciplinaires éventuelles sont à l’étude ».

Le centre interfédéral pour l’égalité des chances, Unia, envisage l’ouverture d’un dossier après une analyse approfondie des vidéos

Notre sélection vidéo