Des surveillants «bénévoles» de l’école primaire de Wépion étaient payés au noir: ils n’ont plus touché d’argent depuis le mois de novembre

Les bénévoles recevaient une partie de leur rémunération de main à main.
Les bénévoles recevaient une partie de leur rémunération de main à main. - LL.P.

Depuis le mois de novembre, aucun surveillant de l’école communale primaire et maternelle de Wépion n’a été payé.

Depuis plusieurs années, Marie et Pauline, que nous avons rencontrées, travaillent à l’école primaire de Wépion. Elles s’occupent principalement de surveiller les enfants. Chacune d’elle travaille une dizaine d’heures par semaine, sous le couvert du statut de bénévole.

► « Ils nous ont coupé les sous », explique Pauline, qui a préféré quitter son travail.

Voici pourquoi les surveillants ne sont plus payés.

► Cette pratique est courante dans beaucoup d’autres écoles.

Notre sélection vidéo