Le groupe Colruyt au cœur d’un important trafic de marchandises volées malgré lui: le nom de la chaîne a été usurpé à plusieurs reprises

Le groupe Colruyt au cœur d’un important trafic de marchandises volées malgré lui: le nom de la chaîne a été usurpé à plusieurs reprises
Photo News

L’affaire a probablement dû faire bondir les responsables de chez Colruyt : une bande d’escroc utilise en effet l’identité du groupe, depuis un certain temps déjà, pour se donner du crédit face aux entreprises de logistique. Le tout dans le but de faire réceptionner, circuler et in fine sortir du territoire des marchandises volées ou illégales.

Un constat qui met bien entendu le groupe belge dans un profond embarras : « Nous sommes au courant de cet événement et nous prenons actuellement des mesures concrètes avec notre service juridique », a déclaré la porte-parole de Colruyt, d’après un article publié par Gondola.

Pour une entreprise qui puise sa légitimité et son exemplarité notamment dans le rapport de confiance qu’elle entretient avec les consommateurs et les distributeurs, c’était un peu fort de café : « Nous regrettons évidemment ce type de pratique car notre réputation a été abusée. Tout comme nous avertissons nos clients dans le cadre de pratiques de phishing, nous souhaitons également informer nos fournisseurs – et les autres parties externes – à nous contacter s’ils ont le moindre doute afin d’identifier un abus potentiel. L’adresse mail incorrecte peut par exemple alerter les personnes incriminées. »

En effet, les fraudeurs passent par une fausse adresse e-mail, identifiable par le trait d’union erroné : si vous recevez un message d’un certain « rmartinez@colruyt-group.com », c’est donc qu’on essaie de vous duper, puisque le suffixe devrait être « @colruytgroup.com ».

Il est pour l’instant difficile de savoir combien de fournisseurs ont été piégés par l’arnaque somme tout assez basique, mais qui brouille les pistes des enquêteurs en incluant des intermédiaires honnêtes dans un trafic de nature frauduleuse. Pour résumer le mode opératoire, il s’agit pour les escrocs de se faire passer pour un groupe important (Colruyt, Delhaize, Jumbo, etc.) pour écouler une marchandise illégale ou volée. Le responsable logistique, contacté par mail est généralement ravi de réceptionner pour telle ou telle entreprise « de renom ». Ensuite, les fraudeurs louent un dépôt qui fera office d’adresse de livraison factice, en attendant de les faire transférer hors du territoire.

Notre sélection vidéo