Maria avait abandonné sa fillette de 3 ans durant une semaine pour aller faire la fête avec des amies: l’enfant est décédé, la mère risque gros

Beaucoup d’amour... en apparence.
Beaucoup d’amour... en apparence. - DR

En février dernier, Maria Plenkina, 21 ans, décidait de partir faire la fête avec des amies, durant une semaine, à l’occasion de la Saint-Valentin. Pour pouvoir pleinement profiter de ce moment, cette maman russe avait décidé d’enfermer chez elle Kristina, sa fille de trois ans. Elle avait expliqué à ses amies qu’elle avait trouvé quelqu’un pour s’occuper d’elle. Ce qui n’était absolument pas le cas…

Finalement, une semaine plus tard, le jour de son anniversaire, la fillette avait été retrouvée morte par sa grand-mère qui était venue lui apporter un cadeau. Celle-ci avait immédiatement contacté la police, mais il était déjà trop tard pour la petite. Un examen médico-légal avait révélé que Kristina était décédée des suites d’une déshydratation, de sous-alimentation et d’une hypothermie généralisée.

Selon les voisins, ce n’était pas la première fois que la jeune maman laissait sa fille seule. De son côté, la grand-mère avait indiqué aux enquêteurs que Maria lui donnait quotidiennement des nouvelles de Kristina sur les réseaux sociaux… alors qu’elle n’était finalement pas avec.

Arrêtée et inculpée pour « le meurtre d’un enfant avec une extrême cruauté », Maria avait subi un certain nombre de tests psychologiques et psychiatriques, qui l’avaient tous déclarée saine d’esprit. Le père de Kristina vivait dans une autre ville et n’avait aucune idée de son traitement, selon les médias locaux.

Près d’un an après ce drame, Maria a été présentée à la justice : « Je ne voulais pas qu’elle meure », a-t-elle expliqué au juge. La jeune maman assure qu’elle avait laissé assez de nourriture pour sa fille, mais les juges sont persuadés qu’elle l’a volontairement laissée mourir. Elle risque une peine de prison entre 8 et 20 ans.

Notre sélection vidéo