Abonnez-vous pour 1€

Mardi des blouses blanches: après douze heures de négociations durant la nuit, c’est l’échec, regrette la CSC

Mardi des blouses blanches: après douze heures de négociations durant la nuit, c’est l’échec, regrette la CSC

Les positions en matière d’horaires, d’organisation du travail ou encore de formation demeurent inconciliables, malgré «certaines concessions» faites pendant la journée, souligne Yves Hellendorff, secrétaire national du non-marchand de la CSC. «Certaines conventions auraient pu faire l’objet d’un accord.» «Sur cette base, la reprise des actions semble inévitable», ajoute encore le secrétaire.

Le front commun se réunira mercredi soir, afin d’élaborer «une proposition identique à soumettre à ses instances syndicales respectives». Ces réunions-là devront ensuite avoir lieu d’ici la fin de la semaine prochaine, a précisé M. Hellendorff.

Fin octobre, le PTB est parvenu à obtenir le vote d’un amendement à la loi sur les douzièmes provisoires pour créer un Fonds blouses blanches destiné à améliorer les conditions de travail du secteur infirmier. «Depuis, la désillusion plane», regrette la CSC qui dénonce un manque de moyens et de personnel dans le secteur des soins de santé.

Notre sélection vidéo