«Harcelé par la police», un couple gay de Virton doit déménager

Il nie les outrages avec force
Il nie les outrages avec force - Photo News

Le prévenu devait répondre de nombreux faits d’outrage envers des policiers. Notamment d’avoir dit à l’un d’eux « si votre collègue manque encore de respect à mon mari, je lui décolle la tête. »

Domicilié à Virton au moment des faits, il nie en bloc et prétend être victime d’un harcèlement de la police de Virton. Raison pour laquelle le couple a déménagé.

►► Le prévenu dit s’être fait plaquer au sol par quatre policiers sans raison

Notre sélection vidéo