Abonnez-vous pour 1€

Soulier d’or 2019: Dieumerci Mbokani face à Hans Vanaken, une véritable opposition de styles

Photo News
Photo News

Pour la première fois depuis de longues années, la lutte pour le Soulier d’or, qui sera décerné ce mercredi soir à Puurs (Anvers), s’annonce aussi indécise que focalisée sur deux hommes qui ont fait l’unanimité en 2019 : Dieumerci Mbokani, plébiscité en 2012, et Hans Vanaken, vainqueur en 2018. L’un pourrait graver dans la roche un retour inattendu au sommet du foot belge sept ans après l’avoir quitté, l’autre vise un second trophée consécutif lors d’une cérémonie où ce fameux chausson passe pourtant de pied en pied, chaque année depuis plus de 30 ans.

Ce qui est certain, c’est que le duel qui s’annonce ce mercredi soir dans la périphérie anversoise oppose deux hommes… que tout oppose. D’un côté, un personnage, un caractère fort, parfois ingérable qui n’a laissé personne indifférent depuis ses débuts en Belgique avec Anderlecht, doté d’un sens du but effrayant qui ne s’est pas étiolé au fil des années. De l’autre, un gentleman, un garçon au visage d’ange et au tempérament lisse qui s’illustre pas sa constance depuis deux ans -voire plus –, au cœur d’une équipe brugeoise où il agit comme un véritable moteur aux côtés de Ruud Vormer.

►►► Dieumerci Mbokani, un retour inattendu sur le devant de la scène en 2019.

►►► Hans Vanaken sur les pas de Jan Ceulemans  : le milieu brugeois peut rentrer un peu plus dans l’his toire.

►►► La troisième place semble indécise: on s’attend à un duel entre Berge, Vormer et Samatta.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo