Abonnez-vous pour 1€

Un prof dans une école secondaire à Louvain-la-Neuve a trafiqué des armes de guerre: il risque gros tout comme une policière de Waterloo

Grâce au professeur, une Kalachnikov et un pistolet-mitrailleur sont entre autres dans la nature...
Grâce au professeur, une Kalachnikov et un pistolet-mitrailleur sont entre autres dans la nature... - D. R.

Tout a débute avec un revolver « 357 Magnum saisit » dans la caravane d’un gitan belge. La vérification du numéro de série démontre que l’arme est enregistrée et détenue légalement par… un professeur ! L’intéressé enseigne la géographie et l’histoire dans une école de secondaire de Louvain-la-Neuve et se présente par ailleurs comme un collectionneur d’armes.

Il est censé détenir pas moins de… « treize » armes dont font partie deux véritables armes de guerre. Mais, lorsque les enquêteurs débarquent chez lui, ils n’en retrouvent pas la moindre trace.

► Le professeur a avoué qu’il a revendu tout son arsenal pour une coquette somme...

Une policière de Waterloo aussi dans le collimateur

Le procès de cet incroyable trafic d’armes s’est joué jeudi dernier. le jugement est attendu prochainement. Le professeur et les trois autres prévenus sont bien entendu présumés innocents à ce stade.

Notre sélection vidéo