Selim Amallah revient sur ses six premiers mois au Standard: «C’est un club qui me correspond totalement»

Selim Amallah revient sur ses six premiers mois au Standard: «C’est un club qui me correspond totalement»

Vous avez ce qu’on appelle l’ADN du Standard, sans jamais y avoir joué avant…

Le Standard, c’est vrai, me correspond totalement. Ce n’est pas un hasard si j’ai toujours aimé ce club, ses supporters, les valeurs qu’il véhicule. C’est moi, tout simplement. C’est le caractère, l’envie de toujours se surpasser. Avant de signer, j’ai eu beaucoup de discussions avec Mergim Vojvoda qui y avait évolué chez les, jeunes, avec Yannis Mbombo aussi qui m’a dit que si tu n’avais pas la mentalité, cela ne servait à rien d’aller jouer à Sclessin. Depuis tout petit, je suis supporter du Standard, même si je suis passé à Anderlecht chez les jeunes.

Qu’avez-vous appris depuis votre arrivée au Standard ?

Je ne sais pas (il réfléchit). J’ai découvert un autre football déjà, ce qui est normal quand tu évolues avec des joueurs de qualité à côté de toi. Ça va plus vite et ça se voit dans mon jeu. J’ai aussi appris à me laisser tomber lorsqu’il y a faute sur moi. Regardez Polo (Paul-José Mpoku), il fait ça à la perfection. Ce sont des choses auxquelles je n’avais jamais pensé mais qui font parfois gagner des matches.

►►► Retrouvez ici l’interview de Selim Amallah.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo