Abonnez-vous pour 1€

Daniel avait tué sa femme, atteinte d’un cancer en phase terminale: le septuagénaire, porté disparu depuis plusieurs jours, a été retrouvé mort

Daniel avait tué sa femme, atteinte d’un cancer en phase terminale: le septuagénaire, porté disparu depuis plusieurs jours, a été retrouvé mort
Police

Daniel Bordeyene, un Belge de 79 ans, avait disparu depuis fin décembre 2019. Il avait quitté son domicile de Haakstuk à Kontich, en Flandre, sans laisser de trace. Son corps vient d’être retrouvé ce vendredi après-midi par la police, à une dizaine de kilomètres de son habitation. L’information est rapportée par nos confrères de Het Laatste Nieuws. L’homme se trouvait à l’intérieur de sa Fiat bleue, repêchée dans la Nete, à la frontière entre Duffel et Lier.

Les enquêteurs n’ont retrouvé aucune trace d’« intention malveillante » sur le corps du septuagénaire, et penchent pour un acte « désespéré ». Daniel était, en effet, poursuivi depuis 2012 pour le meurtre de Lucienne, sa femme.

Il y a huit ans, Lucienne, âgée de 71 ans, apprend qu’elle est atteinte d’un cancer de l’utérus en phase terminale. Le couple de septuagénaire décide alors de mettre fin à ses jours ensemble. Daniel tranche la gorge de sa femme et se sectionne les poignets. Mais l’homme survit à ses blessures. « C’était le pire pour lui. Parce que maintenant il est seul, c’est exactement ce qu’il ne voulait pas », avait à l’époque témoigné un proche.

À sa sortie de l’hôpital, il est inculpé pour meurtre mais est maintenu en liberté en attendant son procès. En 2013, l’enquête sur le meurtre de Lucienne a été suspendue, le procureur général le considérant comme « indigne d’assises ». Huit ans plus tard, il ne savait toujours pas s’il devrait un jour répondre de son acte devant la cour d’assises. « Aucun de nous lui a reproché quoi que ce soit », a déclaré la sœur de sa femme, quelques jours après la disparition de Daniel.

Notre sélection vidéo