Abonnez-vous pour 1€

Henri Verjans comme nouveau T1 à Waremme: «Certains me disent que j’ai tout à perdre mais, moi, je n’en ai rien à f…»

Fini de suivre le match à côté du président Ainseur. Henri Verjans redescend dans l’arène.
Fini de suivre le match à côté du président Ainseur. Henri Verjans redescend dans l’arène. - Gerbehaye

Henri, quelle est la durée de votre mission ?

On est dans une situation d’urgence. Au départ, on voulait trouver quelqu’un qui connaît la D2 et les joueurs tout en étant libre. On n’a pas trouvé et on ne voulait pas aller débaucher un entraîneur en P2, que ce soit dans un club ami ou ennemi. Donc, normalement, je suis là jusqu’en fin de saison. On ne me prend pas pour mes qualités mais pour gagner du temps. Je n’étais pas demandeur, c’est le club me l’a demandé. C’est mon employeur, il est correct avec moi, je me devais de l’être également avec lui.

Une décision qui a surpris pas mal de monde…

Certains me disent que j’ai tout à perdre. Moi, je n’en ai rien à foutre (sic). Mon but, c’est de sauver Waremme. J’ai 62 ans et j’entraîne depuis 30 ans, ça ne va pas m’impressionner ni changer ma vie.

► Verjans donne déjà le ton : « Je veux des guerriers sur le terrain »

► Découvrez son interview complète

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo