Abonnez-vous pour 1€

Netflix, confronté à une foule de concurrents, se montre prudent

Netflix, confronté à une foule de concurrents, se montre prudent

Lors du quatrième trimestre, Netflix a attiré seulement 550.000 nouveaux abonnés aux Etats-Unis et au Canada, une région qui reste de très loin la plus importante en termes de chiffre d’affaires (plus de 2,6 milliards de dollars sur un total de 5,5 milliards de dollars).

Elle est donc scrutée avec beaucoup d’attention par les investisseurs; trop selon Netflix qui préfère mettre l’accent sur la dimension mondiale de ses activités et ses 8,8 millions de nouveaux abonnés au dernier trimestre, bien plus que prévu.

A la fin de l’année un peu plus de 168 millions de personnes dans le monde avaient un abonnement à Netflix (20% de plus qu’un an plus tôt). «Le streaming est un phénomène mondial et nous travaillons d’arrache pied pour consolider notre progression antérieure», martèle le groupe dans un communiqué.

Mais en octobre, l’entreprise elle-même avait indiqué qu’elle espérait attirer au moins 600.000 nouveaux abonnés aux Etats-Unis et au Canada, se targuant de résister à l’arrivée de deux poids-lourds dans le secteur: Apple TV+ et Disney+.

Qui plus est, pour le premier trimestre de l’exercice de 2020, la société prévoit seulement 7 millions d’abonnés payants en plus dans le monde, là où un an plus tôt elle en avait engrangé un nombre record d’un peu moins de 10 millions. Les analystes eux espéraient un chiffre plus proche de 7,9 millions.

Le directeur financier de l’entreprise, Spencer Neumann, explique que cela est dû «à une combinaison du prix et de la concurrence». Netflix est beaucoup plus cher que ses rivaux aux Etats-Unis, qui ont choisi de casser les prix pour être plus attractifs.

En baisse juste après l’annonce des résultats, l’action de Netflix gagnait plus de 2% à 00H00 GMT lors des transactions électroniques d’après la clôture de Wall Street.

Notre sélection vidéo