Abonnez-vous pour 1€

«Les os de son visage ont commencé à pourrir»: Tatyana souffre d’une maladie mystérieuse que les médecins ne parviennent pas à diagnostiquer

«Les os de son visage ont commencé à pourrir»: Tatyana souffre d’une maladie mystérieuse que les médecins ne parviennent pas à diagnostiquer
Capture photo The Sun

Tatyana Chausova, une jeune mère de famille de 36 ans, souffre d’une maladie mystérieuse, que les médecins ne parviennent pas à diagnostiquer. Les os de son crâne, plus précisément en partant de sa bouche jusqu’à son oreille, pourrissent depuis plus de trois ans.

La jeune femme s’est déjà rendue dans divers hôpitaux au Kazakhstan, sa ville natale, dans l’espoir que les médecins lui posent un diagnostic, mais en vain. Tatyana a également parcouru des hôpitaux russes, dans lesquels aucun spécialiste n’a pu détecter la maladie qui rongeait le visage de la trentenaire. Aucun médicament efficace ne lui a donc été administré.

Valentina, la mère de Tatyana, a expliqué au Sun que tout avait commencé quand sa fille a attrapé de graves maux de tête. « En 2018, les médecins ont supposé que le problème venait de son oreille et elle a donc subi une opération de l’oreille ». L’opération s’est avérée inefficace, puisque les maux de tête de Tatyana n’ont pas cessé. C’est alors que quelque temps plus tard, « la destruction complète de ses tissus osseux au niveau du visage est apparue, et les médecins ont découvert que son septum nasal avait disparu », explique la maman avant d’ajouter : « L’os du visage du côté gauche a commencé à pourrir, et le palais aussi. Tatyana n’a pas été diagnostiquée d’une tumeur, ni même du sida. Pourtant, les médecins lui ont prescrit des médicaments anticancéreux. »

Malheureusement, Tatyana n’a pas de grands moyens financiers, son mari n’a pas d’emploi stable et elle doit subvenir aux besoins de ses trois enfants. La jeune femme a du mal à payer son traitement. « Tatyana a toujours de gros maux de tête, elle ne peut plus parler, nous devons donc toujours l’accompagner, que ce soit à l’hôpital ou ailleurs », a confié Valentina avant de mentionner les problèmes financiers que rencontre la famille : « Avec son mari, nous avons contracté de nombreux crédits dans les banques et ma pension ainsi que l’argent qu’il gagne sont utilisés pour payer le crédit et les dettes ».

Notre sélection vidéo