Après les incendies extrêmes et les inondations, l’Australie doit faire face à un nouveau fléau mortel: des araignées venimeuses

Une araignée tueuse.
Une araignée tueuse. - 123RF

Originaire des régions forestières humides de l’est de l’Australie, plusieurs espèces de toiles d’entonnoir sont connues pour leur venin hautement toxique et à action rapide, comme l’explique CNN.

Mercredi, le Australian Reptile Park – basé à Somersby, dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud – a déclaré que l’activité des araignées avait augmenté ces derniers jours. « En raison de la pluie récente et des jours chauds que nous connaissons actuellement, les araignées commenceront à se déplacer » explique Daniel Rumsey, le porte-parole du parc, dans une vidéo publiée sur Facebook. « Ces araignées « Atrax robustus » (appelées par les anglophones « Sydney funnel-web spider  », ou araignées à toile-entonnoir), sont potentiellement l’une des araignées les plus dangereuses de la planète, en termes de morsure envers les humains, et nous devons la traiter très sérieusement. »

L’Australie a été ravagée par les pires incendies de forêt observés depuis des décennies, de vastes étendues du pays étant dévastées depuis le début de la saison des incendies fin juillet. Au moins 28 personnes sont mortes dans tout le pays – et dans le seul État de la Nouvelle-Galles du Sud, plus de 3 000 maisons ont été détruites ou endommagées. Des orages violents ont secouru certaines régions à la fin de la semaine dernière, bien que les crues soudaines aient créé de nouveaux risques. Certaines parties du sud-est de l’Australie ont également été bombardées par des grêlons de la taille de balles de golf, suffisamment grandes pour briser les vitres des voitures et blesser les oiseaux, moins de 24 heures après que la région a été frappée par des tempêtes de poussière massives.

Warren Bailey, propriétaire de ABC Pest Control Sydney, a déclaré à CNN que les toiles d’entonnoir sont normalement actives pendant l’été, mais la saison des araignées est arrivée plus tard que d’habitude cette année car le temps a été « très sec » au cours des derniers mois.

Ces petites bêtes tueuses peuvent rentrer dans les maisons et alourdir le bilan de décès déjà tristement élevé dans le pays des kangourous.

Notre sélection vidéo