Abonnez-vous pour 1€

Reconverti en médian défensif, Peter Zulj a enfin trouvé ses marques à Anderlecht: «J’ai beaucoup appris en six mois»

Peter Zulj au duel avec Hans Vananken, dimanche dernier.
Peter Zulj au duel avec Hans Vananken, dimanche dernier. - Belga

Après une année 2019 compliquée, Peter Zulj espère bien que sa prestation contre Bruges (sauf dans son résultat final) augure de lendemains encore plus rayonnants pour les Mauves… et pour lui. Sans vouloir donner raison aux observateurs qui estimaient qu’ils n’avaient pas la carrure pour porter le Sporting, l’Autrichien consent à reconnaître qu’il n’a pas été à la hauteur des attentes. « La saison passée, je me suis procuré de nombreuses possibilités mais je n’ai pas marqué, je n’ai pas donné assez de bons ballons, pas d’assist », résume-t-il.

« Je devais m’adapter à un nouveau pays, un nouveau club, un autre style de jeu. Être le meilleur joueur en Belgique ? Je ne l’ai pas dit tout à fait comme cela. Tout le monde veut devenir le meilleur et dire le contraire est mentir. J’ai juste déclaré que si je pouvais exploiter mes qualités sur le terrain et faire mes matches, alors j’aurai cette possibilité. Pour l’instant, je ne le suis pas. »

Repositionné en 6 par Kompany, Zulj se sent aujourd’hui plus à l’aise dans ce rôle après un début d’exercice compliqué.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo