Thierry Neuville frappe un grand coup et prend la tête du rallye Monte-Carlo!

©EPA
©EPA

Une opération survie ! Voilà à quoi ressemblait la 2e spéciale du rallye Monte-Carlo (25 km), dont une grosse portion (plus de 4 km) était recouverte de neige et de glace. Des conditions hyper-piégeuses que le « trio infernal » composé de Tanak, Neuville et Ogier avait choisi d’affronter en pneus… slickcs, dépourvus de clous donc !

Neuville : « Pas pris trop de risques ! »

Au terme d’un effort de 25 minutes, Thierry Neuville a infligé 25 et 29 secondes d’un coup à Ogier et Tanak, assez pour prendre autoritairement la tête de l’épreuve qui reprendra ce vendredi matin. « J’estime ne pas avoir pris de risques, mais les conditions étaient vraiment difficiles », estimait notre compatriote dont le copilote Nicolas Gilsoul venait de lui confier qu’il ne s’attendait pas à une spéciale aussi difficile ! « J’étais extrêmement concentré pour lire au mieux la route, et je pense avoir signé un bon chrono, sans avoir pourtant pris trop de risques. »

Ogier : « On aurait pu aller plus vite, mais le rallye est encore long »

Sébastien Ogier tenait à peu près le même discours : « On n’a pas pris trop de risques, et on aurait sans doute pu aller plus vite, mais le rallye est encore long, » disait le nouveau pilote Toyota.

De son côté, Ott Tanak se disait surtout heureux « d’être sorti vivant de cette spéciale qui était beaucoup plus exigeante que je l’avais imaginée », disait le nouvel équipier de Neuville. « En début de spéciale, il était en plus très difficile de trouver sa route car le nombreux public avait allumé des fumigènes, et ce n’a bien pas rendu les choses plus faciles. »

À la fin de cette première journée, Neuville (Hyundai) menait ainsi les débats devant Ogier (Toyota, à 19,1 sec.), Tanak (Hyundai, à 25,1), Evans (Toyota, à 25,4), Loeb (Hyundai, à 51,0), et Lappi (Ford, à 1.07,8), etc.

Notre sélection vidéo