Vers un non-lieu pour Karin Gérard, la magistrate accusée d’escroquerie à l’assurance

Vers un non-lieu pour Karin Gérard, la magistrate accusée d’escroquerie à l’assurance

Selon nos sources, le parquet général présentera un réquisitoire de non-lieu mercredi prochain devant la Cour de Cassation en cause de Karin Gerard, une ex-présidente de cour d’assises à Bruxelles, suspectée de faux et usage faux et escroquerie à l’assurance.

Pour rappel, Karin Gérard avait déclaré avoir été victime d’une agression le soir du 4 janvier 2016 rue des Grand Cerfs non loin du Palais de Justice.

La magistrate, toujours en activité à l’époque, assurait que trois hommes l’avaient violemment dépouillée de ses effets personnels, dont les bijoux qu’elle arborait pour une valeur avoisinant les 50.000 euros.

Toutefois, l’absence de témoignages et d’images de vidéosurveillance avait jeté le doute sur ses déclarations malgré les blessures relevées par le médecin légiste. Selon le parquet général, il y avait là suffisamment d’éléments pour enquêter sur une éventuelle fraude à l’assurance qu’aurait perpétrée la magistrate.

Notre sélection vidéo