Abonnez-vous pour 1€

Rallye Monte-Carlo : Elfyn Evans reprend la tête à Sébastien Ogier, Thierry Neuville décramponné

Rallye Monte-Carlo : Elfyn Evans reprend la tête à Sébastien Ogier, Thierry Neuville décramponné
Photo News

La bagarre est superbe entre les Toyota d’Ogier et Evans, et l’Hyundai de Thierry Neuville. Les deux spéciales proposées ce samedi matin dans la région de Gap (les concurrents y repasseront cet après-midi avant de descendre sur Monaco) étaient toutes deux jalonnées de longues portions verglacées, si bien que les concurrents sont cette fois partis avec des pneus cloutés. Des pneus qu’ils ont dû gérer afin de ne pas perdre trop de clous sur les portions sèches.

Ogier : « Heureux d’être là »

Un savant dosage à la faveur duquel Elfyn Evans est repassé en tête de l’épreuve, devant son équipier Sébastien Ogier, sans doute surpris d’avoir à s’accommoder d’un équipier aussi performant sur ses propres terres ! « Je suis surtout heureux d’être là, car c’est vraiment difficile aujourd’hui », tempérait le Français. « Les corrections de notes de nos ouvreurs ne sont pas parfaites, d’autant que le terrain change pas mal depuis leur passage ; difficile d’être en confiance dans ces conditions. »

Evans : « J’ai roulé en douceur »

De son côté, Elfyn Evans affirmait avoir « roulé en douceur tout en embarquant pas mal de vitesse dans les portions délicates ». Assez pour permettre au Galois de signer le meilleur temps dans la deuxième spéciale du jour, avec 7,6 secondes d’avance sur Ogier, et 13,8 sur Neuville. De quoi lui permettre de reprendre la tête de l’épreuve, avec 4,8 et 16,6 secondes d’avance sur ses rivaux pour la victoire.

Neuville : « Trop prudent dans la deuxième »

Meilleur temps dans la première spéciale, Thierry Neuville regrettait d’avoir été « un peu trop prudent » dans la deuxième. D’autant plus dommage qu’il se disait satisfait du travail de ses ouvreurs, Dani Sordo et Julien Vial : « C’était franchement beaucoup mieux qu’hier, et j’étais beaucoup plus en confiance », disait-il. « Dommage d’avoir été un peu trop prudent dans la deuxième spéciale. Mais bon, c’est comme ça. »

Loeb à près de deux minutes

Ainsi, au terme de cette matinée jalonnée de deux spéciales que les concurrents affronteront à nouveau cet après-midi, Elfyn Evans (Toyota) devançait donc son équipier Sébastien Ogier (Toyota, à 4,8 sec.), Thierry Neuville (Hyundai, à 16,6), Sébastien Loeb (Hyundai, à 1.56,2) et Esapekka Lappi (Ford), 5e, désormais relégué à plus de deux minutes et demie

Notre sélection vidéo