Rallye Monte-Carlo: Thierry Neuville consolide sa première place

Rallye Monte-Carlo: Thierry Neuville consolide sa première place
Photo News

Thierry Neuville est à 13 km d’une victoire historique au Monte-Carlo, la plus prestigieuse étape du championnat du monde des rallyes ! Notre compatriote a enfoncé le clou en signant pour la troisième fois de la matinée le meilleur temps en autant de spéciales.

Neuville se plaint un peu de ses freins

« Je continue à faire le maximum, et j’ai eu une bonne spéciale ici », disait Thierry Neuville après s’être plein auprès de son équipier Nicolas Gilsoul qu’il perdait un bon de consistance dans ses freins. « Il faut continuer car les autres sont toujours capables de créer la surprise. »

Ogier : « L’écart n’est pas mince ! »

À ce moment-là, notre compatriote ne savait pas encore qu’il compterait plus de 10 secondes d’avance sur les Toyota de ses rivaux Evans et Ogier qui se montraient tous deux impuissants.

« Avec cet écart, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices », concédait Sébastien Ogier. « Mais on va continuer à pousser jusqu’au bout, d’autant que j’ai repris un peu de confiance dans la voiture par rapport aux deux premières spéciales de la journée. »

Evans : « J’avais pourtant une bonne impression »

Tellement même que le Français ne pointe désormais plus qu’à 1,5 seconde de son équipier Elfyn Evans. Consignes en vue pour le Gallois, ou simple baisse de régime ? « J’avais l’impression d’avoir signé une bonne spéciale », disait-il, mais je suis un peu déçu de mon chrono évidemment. »

Loeb de la 4e à la 6e place : pneus à l’agonie

Alors que la seule « power stage » (13 km) reste au programme des concurrents, Thierry Neuville (Hyundai) occupait donc toujours la tête de l’épreuve devant Elfyn Evans (Toyota, à 11,1 sec.) et Sébastien Ogier (Toyota, à 12,6 sec.). Beaucoup plus loin, on retrouvait Esapekka Lappi (Ford, à 3.02,8), Kalle Rovanpera (Toyota, à 4.04,8), et enfin Sébastien Loeb (Hyundai, à 4.08,6), dégringolé de la 4e à la 6e place provisoire en raison cette fois de pneus à l’agonie.

Notre sélection vidéo