Abonnez-vous pour 1€

Un adolescent se fait frapper par huit autres jeunes près d’un lycée dans l’Essonne: la scène filmée et diffusée sur Snapchat (vidéo)

Un adolescent se fait frapper par huit autres jeunes près d’un lycée dans l’Essonne: la scène filmée et diffusée sur Snapchat (vidéo)
Capture vidéo

Ce week-end, sur les réseaux sociaux, une vidéo d’une agression a été largement partagée en France. Sur les images, on peut y des jeunes hilares s’en prendre à un adolescent à terre. Coups de pied, prise de catch… L’agression dure plusieurs secondes et on entend une fille dire : « Ce n’est pas facile ».

Une affaire prise très au sérieux par la police nationale qui s’en est saisie vendredi soir. « Les enquêteurs de la plateforme Pharos (Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements) sont mobilisés ». Cependant, aucune plainte n’a été déposée à l’heure actuelle. « Le commissariat d’Etampes est bien en charge d’une enquête, précise la police au Parisien. Pour l’instant nous n’avons pas victime et pas d’auteur. »

Reste désormais à déterminer si la vidéo montre une réelle agression ou s’il s’agit d’une mise en scène. « Il y a de nombreux rires, une prise de catch approximatif, un des supposés agresseurs qui sourit. Et à la fin, l’adolescent agressé se relève et s’en va. Ça peut être une vraie agression mais ça peut aussi être faux. Sans le contexte nous ne pouvons pas savoir. C’est l’objet de notre enquête », précise une source proche de l’enquête.

Les faits permettent tout de même à la police de rappeler que « filmer une agression, c’est en être complice » et que les peines encourues, même pour avoir simplement partagé d’un ou deux clics ce type de vidéo, peuvent aller jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be