Abonnez-vous pour 1€

Accusé de ne pas avoir versé de pension alimentaire, Michy Batshuayi se défend: «Je m’occupe et m’occuperai toujours des miens»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Bien qu’ayant refusé de reconnaître son deuxième enfant dans un premier temps, Michy Batshuayi a été condamné par un tribunal à payer une pension alimentaire de 2.500 euros par mois à Gitte Van Der Elst, la mère de l’enfant. Cependant, le Diable rouge a oublié, et ce pendant plusieurs mois, de faire le versement. La mère de l’enfant a alors décidé de le poursuivre devant la justice. L’avocat du joueur a néanmoins confirmé que les paiements avaient été effectués entre-temps. Attaqué dans la presse néerlandophone suite à la publication d’un article dans le Het Laatste Nieuws, le Diable rouge ne s’est pas laissé faire et a réagi par communiqué.

«  En tant que personnalité publique, j’ai un devoir d’exemplarité. Mais cela ne justifie en rien la pression dont j’ai été la victime ces derniers jours, du fait de divers articles. À cause d’une erreur, j’ai eu du retard dans le paiement d’une pension alimentaire que je ne conteste pas et que je paye tous les mois. À peine avais-je reçu l’assignation que tout était payé, apuré et régularisé. Même le procureur a considéré que je n’avais pas commis d’infraction.

On m’accuse maintenant à grand renfort d’images instrumentalisées d’avoir « abandonné ma famille », ce qui est faux et diffamatoire. On se sert de la presse pour me nuire. Tous ces procédés me sont étrangers. On a intenté contre moi une procédure en matière alimentaire ; un jugement a déjà été rendu et il réduit (très) fortement les demandes exorbitantes qui ont été faites. S’agissant de la filiation juridique que l’on souhaite m’imposer, elle fait l’objet d’une procédure en cours. Quant à moi, je n’ai qu’un seul message à faire passer malgré tout : je m’occupe et m’occuperai toujours des miens. »

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo