Simon est convaincu qu’il est le fils illégitime du prince Charles et de Camilla et que le Megxit sert à cacher la vérité: il réclame un test ADN

Simon est convaincu qu’il est le fils illégitime du prince Charles et de Camilla et que le Megxit sert à cacher la vérité: il réclame un test ADN
Facebook / Photonews

Il y a un peu plus d’un an, Simon Dorante-Day, un Australien de 53 ans qui se fait appeler Simon Charles Day sur Facebook, affirmait lors d’un entretien avec le magazine New Idea qu’il était le fils illégitime du prince Charles et de la maîtresse de ce dernier, Camilla. L’Australien avait d’ailleurs affirmé que la princesse Diana était sur le point de rendre publics cette tromperie et cet enfant illégitime avant qu’elle ne décède dans un tragique accident de voiture.

Simon Dorante-Day affirme avoir plusieurs preuves qui démontrent qu’il est bel et bien le fils illégitime du prince Charles. Il dit avoir en sa possession un acte de naissance, et il prétend avoir la même chevelure que sa « mère » Camilla. Le quinquagénaire prétend que ses grands-parents adoptifs, Winifred et Ernest, ont travaillé pour la reine et le prince Philip en tant que cuisinière et jardinier et qu’ils lui auraient tous les deux affirmé qu’il était bien le fils caché de Charles et Camilla.

Facebook

Comme l’a fait Delphine Boël avec son père biologique le roi Albert, Simon est bien décidé à contraindre le prince Charles à se soumettre à un test ADN. « Je sais que cela semble incroyable mais tout ce que j’avoue est vérifiable. Je suis simplement un homme à la recherche de ses parents biologiques et tous les chemins me ramènent inlassablement à Camilla et Charles », a expliqué l’Australien, qui affirme avoir été conçu quand Charles avait 17 ans et Camilla 18.

Ce qui a tendance à provoquer la risée des internautes et à décrédibiliser son discours, c’est que Simon Dorante-Day est persuadé que le Megxit a été organisé dans le but de divertir le public et de s’intéresser à ce fait d’actualité plutôt qu’à son abandon de la part du prince Charles et de Camilla. « Dans son discours d’adieu, Harry lui-même a fait allusion à l’existence d’autres défis et je ne peux m’empêcher de me demander si ce cas en est un », a confié Simon Dorante-Day au quotidien britannique The Sun.

Notre sélection vidéo