Affaire Delphine Boël: un Belge sur deux juge le roi Albert II «vraiment malhonnête»

Affaire Delphine Boël: un Belge sur deux juge le roi Albert II «vraiment malhonnête»
Belga Images

Quatre pour cent donnent tout de même raison au Roi « car il pensait vraiment ne pas être le père de Delphine » et 8 % jugent son attitude normale puisqu’il ne savait pas vraiment s’il était oui ou non son père…

Les Belges semblent également fort partagés sur la méthode choisie par le Roi et ses avocats pour finalement reconnaître sa paternité biologique. Albert II avait envoyé un communiqué par la voix de ses avocats dans lequel il précisait notamment ne pas avoir joué de rôle actif paternel auprès de Delphine Boël. Quarante pour cent jugent sa démarche positive et 38 % la qualifient de « lamentable ».

De manière globale, plus de la moitié des sondés sont déçus par l’attitude du Roi et estiment que son image et celle de son règne ont été abîmées à l’issue de cette saga.

Septante pour cent des Belges estiment que l’artiste devrait percevoir, le moment venu, une part de l’héritage du roi Albert.

Pour réaliser ce sondage, Dedicated a interrogé par internet 1.009 Belges, âgés de 18 à 75 ans, entre le 29 et le 31 janvier. La marge d’erreur est de 3,1 %.

Notre sélection vidéo