Le président du SCO d’Angers (Ligue 1) mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

Saïd Chabane, président du SCO Angers
Saïd Chabane, président du SCO Angers - Photo News

M. Chabane, qui était en garde à vue depuis mercredi matin, est sorti du palais de justice d’Angers en fin de journée. «Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec les victimes et les principaux témoins», a déclaré Eric Bouillard, précisant qu’une quatrième femme avait déposé plainte mercredi.

«M. Chabane continue de nier les faits», a précisé le magistrat.

Le président du club est mis en examen pour agressions sexuelles par «une personne ayant abusé de l’autorité que lui confère sa fonction», selon le procureur.

Les quatre plaignantes avaient entre 20 et 25 ans au moment des faits, qui s’étalent de 2014 à 2019, a précisé M. Bouillard.

Trois femmes avaient d’abord porté plainte puis une quatrième, déjà identifiée par les enquêteurs, «a confirmé sa plainte» mercredi, selon la même source.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo