Abonnez-vous pour 1€

Prix de l’acier et demande en baisse: ArcelorMittal dans le rouge en 2019

Prix de l’acier et demande en baisse: ArcelorMittal dans le rouge en 2019
Photonews

Le géant mondial de l’acier ArcelorMittal a terminé l’année dans le rouge, accusant une perte nette de 2,5 milliards de dollars en 2019, contre un bénéfice net de 5,1 milliards en 2018, pénalisé par des prix de l’acier en baisse et une demande plus faible.

«2019 a été une année très difficile, ce qui se reflète clairement dans notre profitabilité significativement réduite», a commenté le PDG d’ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué. Le groupe a été confronté à des prix de l’acier en baisse combinés à un coût des matières premières plus élevé. La demande plus faible, notamment dans le secteur automobile, a également pesé négativement.

ArcelorMittal a aussi passé des dépréciations d’actifs, en particulier aux Etats-Unis, et enregistré des charges exceptionnelles liées à l’état des stocks et à des restructurations.

Une génération solide

M. Mittal a cependant souligné que la génération de trésorerie était restée solide, contribuant à réduire la dette nette du groupe à son plus bas niveau jamais atteint. «Bien que les conditions de marché restent difficiles, il y a des premiers signes encourageants d’amélioration, en particulier sur nos marchés clés aux Etats-Unis, en Europe et au Brésil», a poursuivi le PDG. «Les clients reviennent sur le marché, soutenant un contexte de prix en amélioration.»

Les ventes annuelles sont un peu inférieures au consensus établi par l’agence financière Bloomberg, qui tablait sur 71 milliards de dollars, mais l’excédent brut d’exploitation (Ebitda), à 5,2 milliards de dollars, est légèrement au-dessus de ce consensus.

Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a enregistré une perte nette de 1,9 milliard de dollars, pour un chiffre d’affaires de 15,5 milliards de dollars (en baisse de 15,3%).

Notre sélection vidéo