La CSC dépose un préavis de grève de trois jours à la RTBF

La CSC dépose un préavis de grève de trois jours à la RTBF
Belga

Le syndicat estime que les objectifs du plan de transformation sont trop flous et provoquent stress et mal-être. Certains services voient leur effectif réduit, la qualité des productions s’en fait ressentir, la reconnaissance manque à l’appel… Les griefs sont nombreux.

En outre, la CSC-RTBF pointe une méfiance envers les directions et parle même de « chantage aux formations de poly-compétence ». « Les formations volontaires se transforment en obligatoires », dénonce-t-elle.

Le syndicat craint aussi que certains services ne soient externalisés. Il liste encore des préoccupations quant à la transparence des rémunérations des mandataires et sur la rémunération de l’administration générale. « Qu’en est-il de la confiance envers l’entreprise, la direction ? », s’interroge-t-il.

L’annonce du dépôt de préavis de grève est antérieure à celle de la reconduction de Jean-Paul Philippot pour un quatrième mandat de six ans à la tête de la RTBF. Cette confirmation de poste advient après plusieurs semaines de polémique autour du salaire de l’administrateur général de la radio-télévision publique, ce dernier ayant perçu pendant des années un salaire plus important que celui indiqué dans les rapports annuels de l’entreprise.

Notre sélection vidéo