Les confidences d’Eric Gerets sur la situation du Standard: «Michel Preud’homme doit être déçu des résultats mais il n’est pas Dieu»

Les confidences d’Eric Gerets sur la situation du Standard: «Michel Preud’homme doit être déçu des résultats mais il n’est pas Dieu»
Sébastien Smets

Eric Gerets, avec quel œil voyez-vous ce Standard-Bruges ?

C’est un match particulier dans le sens où j’ai travaillé comme entraîneur à Bruges et j’ai joué au Standard. Pour le reste, j’appréhende ce match comme un supporter des Rouches. Pour cette raison, j’espère que le Standard va pouvoir reproduire la qualité de jeu montrée au match-aller. Là c’était un bon niveau. De l’autre côté, on doit aussi espérer que Bruges ne sera pas non plus à 100 %, histoire d’avoir une chance de prendre un point ou même les trois points.

Sentez-vous Michel pleinement heureux dans ces projets ? Il doit quand même être frustré parce qu’il n’a pas ce qu’il veut. Sans être un club pauvre, il n’y a quand même pas trop d’argent au Standard pour faire aboutir ses plans.

Il est certainement déçu… et ça, je peux comprendre. D’un autre côté, c’est un être humain, ce n’est pas Dieu. Il faut l’accepter et cela ne change pas le fait qu’il est un tout bon entraîneur à mes yeux. Aujourd’hui, il est loin de ce qu’il a rêvé lui-même. Je me mets à sa place mais il va peut-être me donner une gifle quand il va me lire (rires)… mais c’est mon opinion. Bien sûr, tout le monde a envie de plus et son passé parle pour lui.

►►► «Je peux comprendre le départ de Renaud»  : Eric Gerets revient sur le cas Emond au Standard.

►►► L’ex-Diable rouge juge la trajectoire de Bruno Venanzi chez les Rouches: «Il fallait avoir des c...»

►►► Bruges, Gand, Hans Vanaken, Arnaud Bodart, ... : Eric Gerets se livre dans un entretien fleuve.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo