La tempête Ciara a soufflé sur la Belgique: une nuit agitée un peu partout dans le pays, le point région par région (photos et vidéos)

Photos
La tempête Ciara a soufflé sur la Belgique: une nuit agitée un peu partout dans le pays, le point région par région (photos et vidéos)

La tempête Ciara était attendue et les dégâts étaient craints. Cette nuit, comme ce dimanche, ce que les météorologues avaient annoncé s’est bien produit avec de fortes rafales de vent qui ont emporté pas mal de choses sur leur passage. La plus forte rafale provoquée par la tempête Ciara jusqu’ici en Belgique a atteint 120 km/h (33,4m/sec). Elle a été enregistrée dimanche vers 21h20 à Blankenberge, assure le météorologue David Dehenauw. Il ne s’agit néanmoins pas d’un record, lequel reste inscrit à la date du 25 janvier 1990 avec une rafale de 168 km/h enregistrée à Beauvechain.

La rafale de Blankenberge est la plus forte selon les données dont dispose l’IRM pour le moment. «On s’attend à ce que d’autres résultats du même ordre soient encore collectés», poursuit David Dehenauw.

Si l’alerte est toujours de mise ce lundi, les Belges se réveillent et ne peuvent que constater les dégâts de la nuit. On fait le point région par région. Si vous avez également des photos ou vidéos de la tempête, vous pouvez nous les envoyer via notre bouton alertez-nous.

Prudence sur les routes

Attention si vous prenez le volant ce lundi matin, les conditions de circulation sont dangereuses à cause de nombreux débris sur les routes (arbres, panneaux envolés…)

Alerte jaune maintenue jusqu’à lundi soir

La Belgique restera en alerte jaune jusqu’à lundi soir 23h00 en raison des vents forts causés par la tempête Ciara, annonce l’IRM qui prévoit des rafales pouvant aller jusqu’à 90 ou 100 km/h.

Pour ce qui est de la pluie, les provinces de Liège, de Namur et de Luxembourg seront encore en alerte jaune jusqu’en soirée (20h00) également puisque l’IRM s’attend à la chute de 25 à localement 40 l/m² de précipitations en 24 heures de temps au sud du sillon Sambre et Meuse.

On s’attend aussi à de fortes marées au littoral : alerte jaune maintenue jusqu’à 20h00.

Liège

Le bilan de la nuit concerne une centaine d’interventions sur Liège (pour plus de 8000 appels au 1722), essentiellement pour des toits envolés, du balisage de chantier envolé, des câbles distendus, quelques chutes d’arbres, notamment du côté du boulevard Kleyer à Cointe. La rue de Herve a dû être fermée plusieurs fois, en ce moment c’est la route du Condroz qui subit une fermeture le temps d’évacuer l’arbre qui encombre la chaussée dans le sens descendant à hauteur du sart-tilman.

A Grâce-Hollogne
A Grâce-Hollogne - Photo alertez-nous

La quantité de précipitations a nécessité de nombreuses interventions dans les trémies et sur les quais de la Dérivation pour déboucher les collecteurs. Il n’y a aucun blessé, que ce soit du côté de la population comme du côté des services de secours. La cellule de crise mise en place par la Ville a permis une excellente coordination entre les services de la Ville, la Police et les pompiers dont l’efficacité et le professionnalisme ont permis d’aider de nombreux citoyens. Il est conseillé à la population de rester prudente et d’éviter les parcs et tout déplacement inutile, le vent va continuer à souffler. Le bilan évoluera probablement lorsque les gens découvriront d’autres dégâts au lever du soleil.

Il faut également éviter la N63, depuis Sclessin en direction de Boncelles, puisqu’un gros ralentissement est observé à cause d’un arbre qui est tombé sur deux voitures à la sortie Angleur/Chu.

Mons et Centre

Les pompiers de zone de secours Hainaut-Centre ont été très sollicités dimanche et dans la nuit de dimanche à lundi, en raison du passage de la tempête Ciara. On compte les interventions par dizaines.

Les pompiers de Mons sont sortis en intervention plus de 250 fois entre dimanche et lundi. Dans la région du Centre, à La Louvière et à Binche, on annonce plus de 200 interventions.

Dans les deux régions de la zone, les pompiers sont essentiellement intervenus pour dégager de gros arbres ou des câbles tombés sur la chaussée, ainsi que pour des dégâts de toitures. Lundi matin, on ne signalait toutefois pas de dégâts majeurs causés par la tempête dans la zone Hainaut-Centre.

Charleroi

Ce matin, toute la région de Charleroi ne peut que constater les dégâts. Et les interventions des pompiers continuent encore ! Les pompiers passeront très bientôt le millier d’interventions sur les dernières 24 heures dans la région de Charleroi. Encore ce matin, ils sont énormément sollicités. « Pour l’instant, nous sommes au Bultia à Gerpinnes. Un arbre est tombé sur le centre commercial plus récent, sur la façade du magasin ‘Club’. L’arbre a aussi touché une cabine à haute tension. Dès lors, nous attendons Ores pour sécuriser le câble. L’arbre est fort instable… », rapporte Michel Méan, porte-parole des pompiers de la zone Hainaut-Est.

Situation surréaliste à Châtelineau.
Situation surréaliste à Châtelineau. - Infos radars

La N574 a été fermée suite à cela.

A Solre-Saint-Géry
A Solre-Saint-Géry - FB

« Nous sommes intervenus partout sur le territoire, surtout pour des arbres et des toitures. Des équipes plus fraîches sont arrivées ce matin, certains de nos hommes étaient sur les rotules. » Et ça se comprend après une nuit pareille…

Sur les réseaux sociaux ou via notre bouton ‘Alertez-nous’, plusieurs habitants ont partagé les dégâts de la nuit.

A Joncret.
A Joncret. - Infos radars Gerpinnes

Près de Goutroux...
Près de Goutroux... - FB/Goutroux

Du côté de Châtelet.
Du côté de Châtelet. - FB/Châtelet

FB/Châtelet

La situation la plus surréaliste, c’est probablement cette image de trampoline sur la route dimanche soir, balayé par les rafales de vent alors qu’il était installé sur le parking du Décathlon de Châtelineau.

Ce matin, la bourgmestre de Montigny-le-Tilleul, Marie-Hélène Knoops, souligne de son côté les dégâts rue de l’Espinette. « Les ouvriers interviennent et Ores aussi car les câbles sont sectionnés. Il faut faire le tour par la rue de Leernes pour rejoindre Landelies », signale-t-elle.

Mais dans d’autres endroits, de Beaumont à Gerpinnes en passant par Charleroi et Châtelet, il y a eu des dégâts.

Namur et Sambre-Meuse

Un accident s’est produit, peu avant 6h, sur la E411 qui relie Luxembourg à Bruxelles à hauteur de Sovet. Un véhicule se trouve en berme centrale et entrave la bande de gauche. La chaussée est fermée en direction de Bruxelles parce qu’un poteau menace de tomber à cause du vent. Une déviation locale est mise en place via la Nationale 97 à l’échangeur d’Achêne.

Les pompiers de la zone Dinaphi (Dinant-Philippeville) sont intervenus à 292 reprises, entre dimanche 18h00 et lundi matin 6h00, dans le cadre de la tempête Ciara, a indiqué le directeur opérationnel de la zone, Marc Léonard.

Leurs interventions ont été dans la continuité de celles réalisées dans la journée de dimanche. «A savoir pour des arbres qui sont tombés et des ardoises et tuiles envolées. Ce lundi matin, la situation s’est calmée mais on va avoir du boulot toute la journée, comme souvent dans ce genre de cas», selon M.Léonard.

Un blessé léger est par ailleurs à signaler à la suite d’une chute d’arbre sur une voiture à Gendron-Celles (Houyet). «Un homme a été légèrement blessé à cause des débris de verre», poursuit Marc Léonard.

Les conditions climatiques ont par ailleurs provoqué un accident lundi matin vers 6h00 sur la E411 à Sovet, vers Bruxelles. La chaussée a été temporairement fermée à la circulation dans ce sens de circulation car le véhicule impliqué obstruait la berme centrale et la bande de gauche mais aussi parce qu’un poteau électrique menaçait de tomber.

Les pompiers ont par ailleurs été appelés pour quelques coulées de boues, notamment Villers-le-Gambon (Philippeville). «Mais rien pour des inondations dans des habitations. Au niveau des cours d’eau, on n’a rien eu de particulier non plus», conclut Marc Léonard.

La nuit de dimanche à lundi a été plus calme que prévu pour la zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée). Elle n’a été appelée qu’une cinquantaine de fois depuis dimanche soir en raison des intempéries, a indiqué lundi son chef de corps, Pierre Bocca.

«Nous avons eu beaucoup d’appels jusqu’à dimanche soir. Le nombre d’interventions a ensuite chuté dans la nuit et est un peu en hausse ce lundi matin, car la population constate de nouveaux dégâts», a-t-il expliqué.

«Des effectifs supplémentaires restent mobilisés pour parer au pire. Cependant, le bâchage des toitures est reporté à mardi car il y a trop de vent actuellement. Comme il va être compliqué d’intervenir dans des délais raisonnables, nous conseillons aux nombreuses personnes concernées de faire appel à un réparateur privé et de contacter leur assurance», a-t-il encore précisé.

Depuis dimanche matin, les pompiers de la zone NAGE sont intervenus plus de 350 fois en raison de la tempête Ciara. Les dégâts sont toutefois rester contenus en comparaison aux prévisions. Le fait le plus impressionnant restera probablement l’arbre qui s’est écroulé dimanche après-midi sur le halage et en partie dans la Sambre, à Namur. Heureusement, personne ne se trouvait sur son chemin et il devrait être évacué lundi.

Les pompiers de la zone Val de Sambre sont intervenus plus de 225 fois depuis le début de la tempête Ciara, indique lundi leur chef de corps, Marc Gilbert. Après une nuit agitée, le calme revient peu à peu dans les casernes.

«Nous avons eu une centaines d’appels depuis dimanche soir. On en reçoit moins depuis ce matin. Il s’agit surtout de personnes qui se réveillent et qui constatent des dégâts à leur toiture», explique Marc Gilbert. «Cela n’a pas été facile de tout gérer mais nous avions prévu le personnel nécessaire et nous avons aussi bénéficié d’un appui important des six communes de la zone. La situation semble maintenant se calmer mais nous restons en alerte et une quinzaine d’hommes supplémentaires restent mobilisés.»

Si tout le territoire a été concerné, Auvelais et Sambreville ont particulièrement été touchés. Du matériel d’isolation s’est envolé du CHR d’Auvelais dimanche vers 18h00, blessant un pompier et endommageant une dizaine de voitures.

La commune de Jemeppe-sur-Sambre n’a pas été épargnée non plus. Le vieux tilleul classé situé à l’arrière de l’administration communale a notamment été déraciné par la force du vent.

Bruxelles

Les pompiers de Bruxelles ont été sollicités 734 fois entre minuit et 06h00 du matin lundi, soit plus du double d’un jour normal, indique le porte-parole Walter Derieuw. Dans 347 cas, il s’agissait d’une intervention médicale et une ambulance a été envoyée et dans les 387 autres cas, ce sont les pompiers qui ont dû intervenir, dont 321 fois en relation directe avec les intempéries.

« On a dénombré 72 arbres tombés sur la chaussée et 249 interventions pour des objets qui risquaient d’être emportés : gouttières, bacs à fleurs, fenêtres, balcons, éléments de signalisation, de façades… », explique le porte-parole. « Il n’y a plus aucun appel en attente mais cinq interventions sont encore en cours. »

Les vitres de deux abribus, l’un sur le boulevard Botanique à Saint-Josse-ten-Noode et l’autre sur le boulevard Lambermont à Schaerbeek, se sont brisées, selon divers sites d’informations routières. De nombreux arbres sont également encore tombés, notamment rue du Pommier à Anderlecht et rue Frans Verdonck à Evere où une voiture a été endommagée, ainsi qu’à Forest.

Des dégâts de toiture ont aussi été signalés chaussée de Gand à Bruxelles et à Saint-Josse-ten-Noode.

A Neder-over-Heembeek, c’est un abri pour des containers de déchets qui s’est envolé avenue de Versailles.

Luxembourg

Les Luxembourgeois se sont couchés inquiets, dimanche soir, des dégâts éventuels qu’aurait pu causer la tempête Ciara. La majortié s’est réveillée en poussant un « ouf » de soulagement.

Il y a bien sûr eu quelques petits dégâts ici et là, mais ce sont essentiellement les arbres qui ont le plus souffert de la tempête. Les pompiers comptabilisaient 361 missions dimanche vers minuit, soit en une journée... 325 pompiers ont été mobilisés. Il y a aussi eu des toits envolés, des câbles arrachés.

Vers 1h du matin, lundi, le Gouverneur Olivier Schmitz faisait le point. « On a mesuré des rafales à 100km/h à Aubange, 117 à Bertrix, 105 à Bastogne, 127 à Sainte-Ode et 90 à Erezée... »

La province reste en alerte orange. Prudence et vigilance restent donc de mise.

« Pas de gros problème sur le réseau routier et autoroutier. Les conditions climatiques doivent vous forcer à adapter votre conduite (vitesse modérée et vigilance accrue). Les trains et les bus circulent, même si des retards et annulations restent toujours possibles », poursuivait le Gouverneur ce lundi matin.

En ce qui concerne les écoles, aucune décision de fermeture n'a été prise par les autorités compétentes. « La situation ne le justifie pas. Les vents se sont atténués en fin de nuit et la tendance devrait se confirmer dans les prochaines heures ».

Pour ce qui est de la pluie, la province sera encore en alerte jaune jusqu’en soirée lundi (20h00) puisque l’IRM s’attend à la chute de 25 à localement 40 l/m² de précipitations en 24 heures de temps au sud du sillon Sambre et Meuse.

Brabant Wallon

Plus de 800 appels ont été enregistrés depuis dimanche matin dans la zone de secours du Brabant wallon, a-t-on appris lundi auprès d’un dispatcheur de la centrale nivelloise. Aucune victime n’est cependant à déplorer.

L’ensemble des pompiers brabançons restent mobilisés lundi matin pour poursuivre le travail entamé dimanche matin lorsque la tempête Ciria s’est abattue sur le pays.

A la caserne de Wavre, une soixantaine d’interventions restaient en attente lundi en milieu de matinée, essentiellement pour des arbres et branchages encombrant la voie publique ou des tuiles envolées.

Dans la zone de Tubize, plus de 150 missions du même ordre ont été confiées aux pompiers. Dans l’est de la province, les sapeurs jodoignois ont effectué quelque 80 sorties, dont des dégagements de câbles électriques, du tronçonnage d’arbres ou la protection de toitures d’annexes d’habitations qui se sont envolées.

Douze pompiers de la caserne de Braine-l’Alleud se trouvaient également toujours sur la brèche lundi matin. Ils ont notamment dû intervenir après l’effondrement d’un mur de façade à Waterloo.

Dans le secteur de Nivelles, les interventions sont de même type que sur l’ensemble du territoire brabançon où les dégâts sont multiples.

En Flandre

La zone de pompiers du Brabant flamand annonce avoir reçu quelque 700 appels en rapport avec le passage de la tempête Ciara entre dimanche midi et lundi matin. La tempête a provoqué des dégâts matériels mais aucun blessé. Il s’agissait dans la plupart des cas d’arbres déracinés par les vents, de branches tombées, de toits ou de gouttières endommagés.

Les cours sont suspendus ce lundi au Sint-Jozefinstituut de Ternat et sur le campus Vijverbeek à Asse. Les nombreux arbres situés à proximité des deux écoles rendent, selon les autorités communales, ces zones dangereuses pour les enseignants et les élèves.

Mesure de limitation de vitesse des trains levée

La mesure de limitation de vitesse des trains instaurée à 80 km/h sur le réseau et 160 km/h sur les trains à grande vitesse est désormais levée, annonce lundi vers 8h00 le gestionnaire du réseau Infrabel.

La SNCB et Infrabel avaient annoncé dimanche avoir limité la vitesse des trains à 80 km/h à travers le pays en raison des fortes rafales et de l’obscurité qui réduisait la visibilité des conducteurs.

Notre sélection vidéo