Cyril Hanouna futur président en France? «Je pense vraiment que les Français ont besoin d’autre chose…» (vidéo)

Vidéo
Cyril Hanouna futur président en France? «Je pense vraiment que les Français ont besoin d’autre chose…» (vidéo)

Ce mardi, BFMTV évoquait l’hypothèse de voir un Cyril Hanouna devenir un candidat surprise à la présidentielle de 2022 à l’instar d’un certain Coluche. Une possibilité prise très au sérieux par l’Elysée qui craignait de voir un homme avec une telle puissance médiatique rassembler les gens et les inciter à voter pour lui.

Alors une candidature de l’animateur de Touche pas à mon poste aux élections de 2022 est-elle possible ? « Je n’ai pas du tout pensé à cette candidature. Je n’ai aucune intention, ni prétention là-dessus. Sur les réseaux sociaux, je vois beaucoup de gens dire ’oui, Cyril est-ce que tu vas te présenter en 2022 ?’. Dans ’Balance ton post’, on a organisé pas mal de débats avec des gens différents. Certaines personnes ont dit ’peut-être que Cyril a des intentions politiques ou qu’il a envie de rassembler des gens autour de lui, autour d’un nouveau projet’. C’est peut-être ça qui a fait que certains ministres se sont dits ’est-ce qu’il n’essayerait pas de créer une dynamique autour de lui et de différents courants pour essayer de se présenter en 2022 ? », a répondu le principal intéressé ce matin dans l’émission de Jean-Marc Morandini sur CNews.

Pour lui, il est clair que « c’est plus les gens sur les réseaux sociaux, les téléspectateurs qui pensent à ça que moi ». Jean-Marc Morandini a alors essayé de savoir si Cyril Hanouna fermait totalement la porte, même si la population le réclamait fortement. « Vraiment, je ne me suis pas posé la question. C’est plus des gens de mon entourage qui me disent que ça bouge un peu et qu’il y a des gens qui voudraient sonder pour 2022. Pour l’instant, je ne me pose pas la question ! Je suis juste là pour essayer de divertir les gens »

« Les Français ont besoin d’autre chose »

« Je ne pense pas du tout. Aujourd’hui, je suis très heureux dans ce que je fais. Si je peux aider les gens avec mes émissions, je le ferai. Ce que je voulais, c’est faire avancer le débat, qu’il n’y ait plus de communautarisme, que les gens puissent discuter ensemble (…) J’essaye d’être le trait d’union entre le pouvoir et les gens qui ne peuvent pas s’exprimer », a-t-il ajouté avant de fermer totalement la porte à l’éventualité d’une candidature.

« Je ne me pose pas la question (…) Je ne pense pas que j’ai ma place. (…) Pour l’instant, je ferme la porte. Je pense que les Français ont envie d’autre chose. Pour l’instant, j’essaye de voir comment je peux aider les gens ».

Notre sélection vidéo