L’inquiétant rapport: selon Sciensano, l’usage de la drogue continue d’augmenter en Belgique

L’inquiétant rapport: selon Sciensano, l’usage de la drogue continue d’augmenter en Belgique
Photonews

Près d’un Belge sur quatre (22,6%), âgé entre 15 et 64 ans, reconnaît avoir déjà essayé le cannabis à un moment de sa vie (contre 15% en 2013). Environ 7% des répondants ont consommé du cannabis au cours des 12 mois précédant l’enquête (contre 4,6% en 2013).

La tendance est identique auprès des personnes qui ont fait usage du cannabis au cours des 30 derniers jours précédant l’enquête. Au total, ils représentent 4,3% des personnes interrogées contre 2,6% en 2013.

Le rapport de Sciensano révèle en outre que l’âge moyen au moment de l’initiation au cannabis est légèrement supérieur à 19 ans.

La hausse de la consommation se vérifie aussi sur la cocaïne et l’ecstasy. Globalement, le pourcentage a triplé si on compare les chiffres de 2013 à 2018. Au total, 1,5% des répondants ont par exemple admis avoir pris de la cocaïne dans les 12 derniers mois contre 0,5% en 2013.

L’enquête pointe aussi des différences assez importantes entre les régions. La consommation de drogues à Bruxelles reste plus élevée que dans les deux autres régions. Plus d’une personne sur huit (12,4%) parmi les 15-64 ans a, par exemple, consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, et une sur 12 (8,2%) dans le dernier mois. C’est globalement le double par rapport à la Région wallonne et la Région flamande.

Sciensano compile depuis 2001 les résultats de ses enquêtes menées en Belgique sur la consommation des drogues. L’institut scientifique précise toutefois que les résultats offrent une vision plutôt optimiste. Ceci est dû au fait que la majorité des toxicomanes et des usagers problématiques se trouve hors du cadre conventionnel d’échantillonnage de l’enquête (par exemple dans un centre de désintoxication, en prison ou sans domicile).

Notre sélection vidéo