Abonnez-vous pour 1€

Un Arlonais poursuivi pour avoir violemment frappé un septuagénaire

L’auteur des coups, 38 ans, a violemment frappé le septuagénaire.
L’auteur des coups, 38 ans, a violemment frappé le septuagénaire. - D.R.

Le prévenu était intervenu avec violence après un accident de voiture pour tenter d’imposer sa méthode personnelle d’indemnisation.

Les faits s’étaient déroulés le 29 octobre 2017 dans la région d’Arlon.

Un septuagénaire avait involontairement heurté le véhicule d’une dame. Alors que le conducteur entamait les démarches pour identifier la propriétaire du véhicule heurté, le prévenu était intervenu et avait apostrophé le septuagénaire.

coup de poing au visage

Des témoins avaient assisté à la scène lors de laquelle le prévenu, affirmant être un ami de la propriétaire de la voiture touchée, avait directement porté un puissant coup de poing au visage du septuagénaire.

Après avoir effectué une lourde chute, la victime avait été transportée à l’hôpital, où le diagnostic avait confirmé la puissance du coup porté.

Malgré les témoignages contre lui, le prévenu avait contesté la scène et avait prétendu qu’il n’avait fait qu’arracher le cigare du conducteur maladroit. Il disait ignorer l’origine des blessures de la victime et affirmait qu’il tentait de se soustraire à une procédure d’indemnisation directe.

Le parquet a relevé que le prévenu présente 17 antécédents sur son casier judiciaire, dont plusieurs pour des faits du même type. «Un tel déni pose problème en raison des antécédents du prévenu», a soutenu l’avocat général en réclamant une peine d’un an de prison.

L’avocat du prévenu a plaidé l’acquittement, une peine de travail ou un sursis probatoire.

L’arrêt sera prononcé le 10 mars.

Notre sélection vidéo