Eleven Sports rafle les droits TV du football belge, La Gantoise et l’Antwerp ne participent pas à la vente collective

Photonews
Photonews

Lors d’une assemblée générale extraordinaire de la Pro League, mercredi à Diegem, vingt-deux des vingt-quatre clubs professionnels sont parvenus à un accord sur l’attribution exclusive des droits médias du football belge à Eleven Sports. Pour 103 millions d’euros, l’offre la plus élevée. La Gantoise et l’Antwerp ont pourtant décidé de ne pas participer à la vente collective de ces droits, bloquant le processus. Dans un communiqué, la Pro League a indiqué qu’elle « examine la manière dont le processus se poursuivra ».

« L’Assemblée Générale de la Pro League a décidé aujourd’hui statutairement à la majorité des 2/3 d’attribuer les droits médias à Eleven Sports. Sur la base du résultat du vote, le KAA Gent a décidé de ne pas participer à la vente collective des droits. L’Assemblée Générale de la Pro League a approuvé aujourd’hui à la grande majorité la clé de répartition. L’Antwerp FC a décidé, sur la base de la clé de répartition proposée, de ne pas participer à la vente collective. La Pro League examine la manière dont le processus se poursuivra, » explique le communiqué.

La troisième assemblée générale de la Pro League sur le sujet s’est tenue mercredi à Diegem. La majorité des deux tiers pour accorder les droits médias exclusivement au géant anglais Eleven Sports a été atteinte mercredi. Le contrat assure aux clubs professionnels un revenu annuel de 103 millions, l’offre la plus élevée. L’Antwerp et La Gantoise ont pourtant décidé de ne pas s’engager, bloquant le dossier.

Afin d’accorder les droits médiatiques, l’unanimité est en effet nécessaire sur la clé de répartition, c’est-à-dire la manière dont la somme d’argent sera répartie entre les 24 clubs professionnels. Cette clé de répartition a été approuvée par seulement 22 des 24 clubs. L’Antwerp, en tant que membre du G11, qui regroupe les plus petits clubs, en voulait plus et s’est également retiré de la vente collective. La Gantoise a fait de même.

L’association des clubs professionnels espère cependant encore convaincre La Gantoise et l’Antwerp de se joindre à la vente collective. « Si nécessaire, nous allons faire respecter la loi », a réagi, furieux, Pierre François, directeur général pour qui le temps presse.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo