Un homme égorgé à Montignies: le parquet y voit un règlement de compte

Me Bouchat assure la défense.
Me Bouchat assure la défense. - Belga

Le 14 août 2014, une riveraine de la chaussée de Charleroi appelle la police : un véhicule vient d’emboutir la voiture de son voisin et elle a aperçu le conducteur, avec un couteau à la main, tandis que le passager tentait de se protéger. Deux heures plus tard, on découvre, à 1 kilomètre de là, à la rue du Calvaire, un homme gisant au sol, la gorge ouverte. Il se trouve en face d’une maison en vente appartenant à la famille d’Antonio L. Et le véhicule accidenté et ensanglanté de celui-ci se trouve dans le garage… Antonio doit répondre de tentative d’assassinat.

Selon le parquet, c’est un règlement de compte au sein du grand banditisme, suite à un braquage sanglant

L’homme aurait peut-être été payé pour commettre son acte

Notre sélection vidéo