Des ambitions grandissantes, un profil discret, des jolis coups tactiques: Karim Belhocine est le pari gagnant du Sporting de Charleroi

Des ambitions grandissantes, un profil discret, des jolis coups tactiques: Karim Belhocine est le pari gagnant du Sporting de Charleroi
belga

Alors que sa nomination à la succession de Felice Mazzù en juin dernier avait globalement été entourée d’un scepticisme que seul Mehdi Bayat n’a jamais affiché, Karim Belhocine vient de gagner un double pari  : celui, d’une part, d’avoir qualifié les Zèbres pour les Playoffs 1 (ce n’est pas encore mathématique, mais cela ne fait plus aucun doute) et celui, d’autre part, d’avoir totalement fait oublier son prédécesseur, que beaucoup pensaient pourtant indispensable dans le processus de progression du club.

Les chiffres parlent d’ailleurs en faveur de « KB ». Après 25 matches, le Sporting affiche déjà 47 points au compteur, soit quatre de moins seulement que le total historique de la fameuse saison 2017-2018 lors de laquelle les Zèbres avaient longtemps trôné à la deuxième place. Discret envers l’extérieur mais très proche de son groupe, Karim Belhocine, qui avait fait le pari cet été d’opter pour la lumière zébrée alors qu’un rôle dans l’ombre au sein du « projet Kompany » lui était proposé à Anderlecht, où la prolongation de son intérim en tant que T1 n’a jamais été vraiment envisagée, a réussi à faire l’unanimité au sein d’un club qui se met plus que jamais à rêver d’une nouvelle qualification européenne.

►► Karim Belhocine excelle dans la gestion de son vestiaire  : aucun joueur ne souhaite mettre à mal son projet collectif.

►► L’entraîneur du Sporting de Charleroi a déjà été l’auteur de très jolis coups tactiques depuis son arrivée.

►► La troisième place du championnat, qualificative pour l’Europa League, fait rêver de nombreux supporters.

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles CHARLEROI pour 1€ pendant 3 mois !


Notre sélection vidéo