Abonnez-vous pour 1€

Agacé d’attendre sa commande d’une valeur de 800€, un Namurois entre chez Huy Meubles et tire deux coups de feu: il a été condamné

Une commande qui n’est jamais arrivée.
Une commande qui n’est jamais arrivée. - A.BT.

Un Namurois, né en 1990, a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Huy pour avoir menacé le gérant d’un magasin de meubles de Huy à l’aide d’une arme à feu le 19 janvier 2019. Le prévenu a été condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis probatoire pour une période de trois ans.

Ce jour-là, un Namurois se rend au magasin, situé rue Saint-Pierre à Huy, pour obtenir des réponses concernant une commande réalisée plusieurs mois auparavant. Le client avait payé 800 euros pour obtenir des meubles et n’avait reçu aucun retour depuis lors. Il se rend sur place avec une connaissance pour obtenir des réponses. Le ton monte et le jeune homme est reconduit vers la sortie. De retour quelques instants plus tard, il menace le gérant à l’aide d’une arme à feu et tire deux coups de feu en direction du sol, avant de quitter les lieux. Une scène qui se déroule alors que plusieurs personnes se trouvent dans le magasin. Aucun blessé n’est cependant à déplorer.

Le Namurois avait comparu devant le tribunal le 15 janvier dernier. Il avait expliqué avoir pris peur et avoir utilisé une arme pour la première fois. Lors de son réquisitoire, la substitut du procureur du Roi avait mis en avant le fait que le détenteur de l’arme avait véritablement voulu se venger et tirer en direction du responsable de l’établissement, en le manquant.

Le conseil du prévenu, Me Devaux, avait quant à lui relativisé la scène. «La question est de savoir si mon client avait l’intention de donner la mort au gérant. On peut comprendre que les témoins aient eu une certaine lecture de la scène. Quand vous voyez quelqu’un avec une arme, vous pensez forcément qu’elle vise une personne précise. Cependant, l’expert balistique a crédité la thèse de mon client, c’est-à-dire la volonté de viser le sol».

► Le prévenu raconte les faits.

Notre sélection vidéo