Déboussolée par le placement de son fils, une Cinacienne est condamnée pour des faits de harcèlement, rébellion et calomnie

Le jugement sera rendu le 11 mars par le tribunal correctionnel de Dinant.
Le jugement sera rendu le 11 mars par le tribunal correctionnel de Dinant. - JLP

Le placement d’un enfant peut parfois avoir des répercussions importantes sur ses proches. C’est en tout cas la ligne de défense d’une Cinacienne d’une cinquantaine d’années qui comparaissait ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Dinant.

Elle est poursuivie pour des faits de harcèlement, rébellion, calomnies et pour des faits de coups et blessures déjà jugés en juin 2019. Alors que la mère de famille s’était vu condamner à 18 mois de prison, elle a décidé de s’opposer au jugement, car elle conteste l’ensemble des préventions.

► La mère de famille raconte les faits.

► La Cinacienne a raconté à près de 60.000 personnes que son fils était séquestré  !

► « Un des agents qui m’a arrêté en a profité pour mettre trois fois sa main dans ma culotte... »

Notre sélection vidéo